Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

News F1 en direct – les dernières actualités en Formule 1News F1 en direct – les dernières actualités en Formule 1

GP F1 d'Azerbaïdjan

GP F1 d’Azerbaïdjan : la pénalité de Latifi expliquée

Williams-Latifi-bakou

Au départ du Grand Prix d’Azerbaïdjan ce dimanche, Nicholas Latifi s’est vu infliger un Stop and Go de 10 secondes. Nous vous expliquons les raisons de cette pénalité.

Le pilote Williams a en effet pris une pénalité en début de course car un membre de l’équipe a touché la monoplace du Canadien avant le départ, après le délai imparti par la FIA. La décision des commissaires de course de la FIA indique : “La vidéo a été examinée et les commissaires ont déterminé qu’un membre de l’équipe a touché la voiture après l’avertissement de 15 secondes lors de la procédure de départ. L‘article 44.6 (du règlement sportif) prévoit que la voiture parte de la pit lane dans ces circonstances; comme ça n’a pas été fait, un Stop and Go de 10 secondes est imposé.”

Le pilote canadien a donc été pénalisé pour une infraction à l’article 44.6 du règlement sportif de la Formule 1 qui stipule ce qui suit: “Lorsque le signal d’une minute est affiché, les moteurs doivent être démarrés et toute l’équipe doit quitter la grille au moment où le signal de quinze secondes est donné en prenant tout l’équipement avec eux.

Si un membre de l’équipe touche une voiture ou si l’équipement de l’équipe est connecté à une voiture sur la grille après que le signal des quinze secondes a été montré, le pilote de la voiture concernée doit prendre le départ de la course depuis la voie des stands.”

Une sanction conforme à l’article 54.3 d) sera imposée à tout pilote qui ne prendra pas le départ de la course depuis la voie des stands“. L’article 54.3 d) concerne en effet la possibilité donnée aux commissaires d’infliger à un pilote un Stop and Go de 10 secondes dans ces circonstances : “Le pilote doit entrer dans la voie des stands, s’arrêter à son stand durant au moins dix secondes puis rejoindre la course“.

Image

Après l’arrivée de l’épreuve, Dave Robson, Directeur de la performance chez Williams, a insisté sur le fait que son équipe allait revoir certaines procédures mises en place en interne afin d’éviter qu’un tel incident ne se reproduise :  “Nicholas a eu une journée difficile, avec une pénalité immédiate pour une infraction mineure au règlement sur la grille. Cette sanction est imposée par la réglementation et nous avons été fautifs. Nous devons donc revoir notre procédure et nous assurer que cela ne se reproduise plus à l’avenir.”

Le principal intéressé, Nicholas Latifi a également réagi, considérant que la FIA aurait pu faire preuve de clémence à son égard sachant que la voiture avait simplement été reculée et que rien n’avait été changé sur la monoplace.

C’est dommage que la pénalité ait tout gâché avant même de commencer. Je pense qu’il devrait y avoir une certaine clémence au sujet de cette infraction car j’ai simplement été poussé, rien n’a été changé sur la voiture.” a déclaré le Canadien.

C’était délicat d’être si loin du peloton puis il y a eu cycle des drapeaux bleus et je me suis très tôt faire rattraper par les leaders. La course s’est avérée très longue et solitaire. Nous avons réussi à faire plus de kilomètres et de tours avec la voiture, mais dans l’ensemble, c’était un week-end difficile sur cette piste. Une journée à oublier mais je suis heureux que la prochaine étape soit le Canada pour ma première course à domicile.”

Le pilote canadien s’est également vu infliger un autre pénalité de cinq secondes plus tard dans la course pour avoir ignoré plusieurs drapeaux bleus, refusant délibérément de laisser passer les pilotes qui avaient un tour d’avance. Il termine ce Grand Prix d’Azerbaïdjan en quinzième position, c’est à dire bon dernier puisqu’il y a eu cinq abandons ce dimanche à Bakou.

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1. 2015-2023 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.