F1 - Technique F1 : les mises à jour aperçues sur la McLaren en Espagne
in

Technique F1 : les mises à jour aperçues sur la McLaren en Espagne

La Mclaren vue en Espagne sur la piste de Barcelone s’est avérée être une voiture plus décevante en termes de performance que celle vue à Imola et Portimao, pistes sur lesquelles la MCL35M s’était avérée être légèrement plus performante que la Ferrari SF21 (Ricciardo a terminé sixième et Lando Norris huitième).

La McLaren de Norris et Ricciardo à Barcelone a reçu un premier package important d’innovations techniques, avec plusieurs nouveautés aérodynamiques sur la voiture couleur papaye. La bataille pour la troisième place au championnat des constructeurs est très serrée avec Ferrari, et au final, le circuit de Montmelò semblait plus adapté à la SF21 de l’équipe de Maranello.

Au fil des ans, le Grand Prix d’Espagne a toujours été l’endroit préféré des équipes pour introduire de grandes mises à jour techniques, même si cette saison est un peu particulière car les macro-composants sont gelés et presque tout le monde se concentre sur le design des machines 2022.

En se penchant sur les nouveautés techniques vues sur la Mclaren, en Espagne, nous avons pu constater l’arrivée d’un nouveau fond plat avec la coupe en Z, une solution technique désormais adoptée par presque toutes les équipes: La MCL35M était la seule monoplace d’une équipe de haut niveau après Imola à avoir encore un fond plat avec une simple coupe en diagonale.

F1 - Technique F1 : les mises à jour aperçues sur la McLaren en Espagne

À Imola, le fond plat de la McLaren avait quelques mises à jour concernant les déviateurs de débit devant les roues arrière, mais néanmoins la forme n’avait pas le rétrécissement en “Z”. À Barcelone, l’équipe de Woking a testé la nouvelle spécification avec la nouvelle coupe en Z  sur la monoplace de Lando Norris en EL1, une solution technique qui vous permet d’augmenter l’appui grâce à un générateur de tourbillons sur le bord latéral.

F1 - Technique F1 : les mises à jour aperçues sur la McLaren en Espagne

Ils recréent essentiellement un style de mini-jupe pneumatique, très recherchée en 2020 avec les nombreuses fentes qui logeaient dans les fond plats des machines de l’année dernière. Ce n’est donc  pas un hasard si deux générateurs de vortex (loupe) sont apparus dans la zone de coupe en Z.

Récupérer la force d’appui perdue en raison des limitations réglementaires sur le fond plat et sur le diffuseur est toujours l’un des principaux objectifs des ingénieurs aérodynamiques de toutes les équipes.

Le fond plat permet de générer des appuis sans générer de traînée en recherchant l’effet de sol, contrairement aux ailerons. Cependant, avec les limites du règlement 2021, les équipes ont un peu plus de mal à diriger correctement les flux, notamment pour réduire les turbulences que le plancher 2020 a pu éviter.

À cet égard, Mclaren a proposé des solutions innovantes depuis le début de la saison, et le fond plat vu en Espagne est une évolution de celui vu à Imola, qui comportait une série de déviateurs de flux devant les roues arrière, avec une forme très courbée vers l’extérieur, histoire d’augmenter l’effet de délavage sur le pneu arrière, auquel s’ajoutent ceux de la coupe en Z.

F1 - Technique F1 : les mises à jour aperçues sur la McLaren en Espagne

Le package de mises à jour pour Mclaren à Barcelone ne s’est pas limité à l’introduction d’un nouveau fond plat, mais beaucoup de travail de comparaison a été effectué par les deux pilotes avec un nouvel aileron avant, de forme assez différente de la solution utilisée depuis le début de la saison.

F1 - Technique F1 : les mises à jour aperçues sur la McLaren en Espagne

Comme on le voit sur le dessin ci-dessus, qui montre une comparaison directe, les flèches rouges indiquent les zones dans lesquelles le nouvel aileron diffère dans la gestion des flux par rapport à l’ancienne solution.

Les zones affectées par les changements sont la partie externe et interne des volets, tandis que le plan principal a une forme beaucoup plus rectiligne. L’aileron avant est un élément très important pour l’aérodynamique, car c’est la première partie qui touche l’air, et presque toute la gestion du flux de la voiture en dépend.

La différence avec l’ancienne solution ne concerne pas tant la génération différente d’appuis, mais une réelle gestion différente des flux. Légère modification également dans la zone à 250 mm de la ligne médiane, où les spoilers créent le célèbre vortex Y250. Sur le nouvel aileron, le plan principal a un élément qui ne se coince plus à la base du plan principal. Mclaren a déjà travaillé sur ce front l’année dernière, où l’aileron avant avait été modifié dans ce domaine lors du GP de Russie (voir ci-dessous).

F1 - Technique F1 : les mises à jour aperçues sur la McLaren en Espagne

Les mises à jour dans la zone avant de la MCL35M compensent le travail effectué par les techniciens anglais lors des courses précédentes à l’arrière, certainement la zone la plus intéressante de la voiture. Deux semaines avant le Grand Prix d’Espagne, Mclaren a introduit quelques innovations avec des ailettes à l’extérieur du diffuseur, qui étaient soumises à des restrictions réglementaires concernant les dimensions maximales sous l’axe de roue.

F1 - Technique F1 : les mises à jour aperçues sur la McLaren en Espagne

La photo encadrant l’arrière nous permet d’observer la nouvelle forme des éléments en porte-à-faux vus à Portimao, dans le but d’augmenter l’efficacité des flux dans la zone à l’extérieur du diffuseur arrière. Mclaren, en ce qui concerne l’arrière, a toujours montré des solutions intéressantes et innovantes, en particulier avec le diffuseur de cette année. (ci-dessous, comparaison entre celui de McLaren et celui de Mercedes).

F1 - Technique F1 : les mises à jour aperçues sur la McLaren en Espagne

Pour les développements futurs, l’équipe anglaise peut ne pas apporter de mises à jour majeures, notamment pour la problématique liée aux heures à passer en soufflerie (bilan des performances) et également au plafond budgétaire.

Le moteur Mercedes a beaucoup aidé à faire un pas en avant par rapport à 2020, même si cela a impliqué la dépense de plus de ressources que les autres équipes. L’adaptation de l’ancienne voiture au nouveau moteur a nécessité l’homologation d’un nouveau châssis et d’autres composants gelés pour les autres équipes.

La bataille pour la troisième place au championnat des constructeurs sera très serrée, et il faudra voir à quel point l’équipe d’Andreas Seidl poussera plus loin le développement de cette  MCL35-M. Il faut garder à l’esprit que la révolution technique de 2022 est en vue, ce qui conduira la plupart des équipes à mettre de côté le développement des machines actuelles pour l’année prochaine, vers le début de l’été.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

F1 - Ross Brawn salue la performance de Ricciardo en Espagne

Ross Brawn salue la performance de Ricciardo en Espagne

F1 - En l'absence de vent à Barcelone, Russell a retrouvé du plaisir au volant de sa Williams

En l’absence de vent à Barcelone, Russell a retrouvé du plaisir au volant de sa Williams