Circulez y'a rien à voir ! Monaco efface toute trace de son GP annulé 1

Circulez y’a rien à voir ! Monaco efface toute trace de son GP annulé

Les organisateurs du Grand Prix de Monaco sont toujours à l’oeuvre pour faire disparaître toute trace des infrastructures déjà montées en principauté avant l’annulation de l’épreuve.

Pour la première fois en 91 ans, le Grand Prix F1 de Monaco n’aura pas lieu dans les rues de la principauté en raison de la crise du coronavirus.

Si l’installation des différentes infrastructures avait bien débuté à Monaco en début d’année, tout a été stoppé net lorsque la F1 a décidé d’annoncer le report de l’épreuve monégasque au mois de mars.

A la suite de cette annonce, l’ACM n’a pas tardé à rendre officielle sa décision d’annuler purement et simplement le 78e Grand Prix de Monaco « face à une situation non maîtrisable ».

« Heureusement qu’on a pris la décision d’annuler le jeudi (19 mars) parce que le lundi (23 mars), les camions chargés avec les éléments de tribunes s’apprêtaient à débarquer. » explique Christian Tornatore, commissaire général du Grand Prix de Monaco dans les colonnes de Monaco-Matin.

A partir du 19 mars donc, tout le matériel déposé sur le quai Albrt-1er a été laissé en plan, alors que la principauté de Monaco a ensuite été placée en confinement.

« Il y avait quatorze remorques qui étaient stationnées sur le quai et allaient attaquer le rez de chaussé de la direction de course (le grand bâtiment au bout de la voie des stands), qui devait être mise en place le même jour où on s’est arrêté de travailler. »

Plus aucune trace le 23 mai

Désormais donc, l’heure est au démontage des infrastructures encore présentes sur place et l’organisation s’attend à ce qu’il n’y ait plus rien d’ici le 23 mai.

« Comme c’est une société sous-traitante qui vient de Croatie, des spécialistes du montage de charpente métallique, ils ont du mal à traverser l’Italie pour venir chez nous. »

« Si tout va bien, il n’y aura plus rien le samedi 23 mai. Le jour où auraient dû se tenir les essais qualificatifs. Et s’ils ne parviennent pas à franchir les frontières, c’est la société Polymétal qui assurera le démontage. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…