Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

Révélation

« Il a des capteurs spéciaux dans le c***! » – Kovalainen se souvient d’un Hamilton difficile à égaler chez McLaren

haikki kovalainen mclaren

Heikki Kovalainen a passé deux ans en tant que coéquipier de Lewis Hamilton chez McLaren, mais le Finlandais admet qu’il a eu du mal à égaler le Britannique.

Pilote McLaren aux côtés de Lewis Hamilton entre 2008 et 2009, Heikki Kovalainen admet que le désormais sextuple champion du monde était toujours un cran au-dessus de lui en piste.

Le Finlandais a bien cerné dans quel domaine il devait faire en sorte de s’améliorer, mais Lewis Hamilton était bien plus fort que lui.

« Je pense que le domaine principal dans lequel j’ai eu du mal à l’égaler, c’était les zones de freinage. » explique Kovalainen dans le podcast de la F1, Beyond the grid.

« En général, ses trajectoires étaient un peu plus carrées que les miennes, donc il freinait plus tard et plus fort. il freinait la voiture sur une distance assez courte. »

« Ses sorties [de virages] étaient assez droites, et je pense que c’était l’une des raisons pour laquelle ses pneus souffraient moins. »

« Il met moins d’énergie dans les pneus et quand il met de l’énergie, c’est dans des endroits où cela fait moins mal aux pneus. »

« Je chargeais les pneus, je faisais des virages assez longs, c’est un peu mon style de pilotage. Je me souviens que chez McLaren les ingénieurs disaient aussi que le style de Fernando [Alonso] était un peu similaire, tout comme celui de Kimi [Raikkonen] et celui de Mika [Hakkinen]. »

« Ils amènent beaucoup de vitesse dans les virages et les rendent très longs, tandis que Lewis arrive, freine tard, tourne la voiture de façon nette et a une sortie plus droite afin que le pneu ait moins d’énergie. »

« Les zones de freinage…c’était toujours là où je luttais contre lui. Donc, je pense que c’est l’un des domaines clés dans lequel il est très bon. »

« Il est aussi très bon en termes de pilotage lorsque la voiture a une faible charge aérodynamique et que la voiture bouge un peu plus. Vous êtes en quelque sorte à la limite de l’adhérence mécanique et de l’adhérence des pneus, si vous voulez. »

« Il est très bon dans ce domaine – il a des capteurs spéciaux dans son c*** et il peut être à la limite et un peu plus au delà que tout le monde je pense. »

Finalement, après deux années passées chez McLaren, le pilote finlandais a quitté l’écurie et a admis qu’avoir roulé aux côtés d’un coéquipier comme Lewis Hamilton a été douloureux.

« J’ai senti que les deux années là-bas, c’était difficile pour moi. Il était juste un tout petit peu plus rapide tout le temps et je devais forcer à chaque séance. »

« C’était directement après les tests d’hiver, j’ai toujours dû forcer pour lui correspondre ou être en avance sur lui. »

« Un tour moyen, ça n’était pas suffisant. Et en faisant ça pendant un an et demi, j’ai en quelque sorte manqué d’énergie, et dans la deuxième partie de la deuxième année, en 2009 chez McLaren, on peut même dire que j’ai roulé en dessous de mes capacités. »

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aimer

Grand Prix de Russie

Le directeur de course de la FIA a expliqué en détail pourquoi les commissaires de course du Grand Prix de Russie ont décidé de...

Grand Prix de Russie

Après avoir écopé de deux pénalités au Grand Prix de Russie, Lewis Hamilton n'a pas hésité à déclarer aux médias que la FIA cherchait...

Grand Prix de Russie

Sebastian Vettel est en train de vivre une dernière année désastreuse chez Ferrari avec une nouvelle fois une arrivée hors des points ce week-end...

Saison 2020

Renault F1 n'a pas prévu de faire rouler Fernando Alonso lors d'une séance d'essais libres cette année, mais cela ne veut pas dire que...

Grand Prix de l'Eifel (Nürburgring)

Sergio Perez est impatient de recevoir les dernières nouveautés sur sa monoplace lors de la prochaine course qui se déroulera au Nürburging en Allemagne

Grand Prix de Russie

L'équipe Mercedes cherchera à tirer les leçons de ses erreurs commises à Monza et en Russie pour revenir plus forte encore lors de la...

Grand Prix de Russie

Pour la première fois depuis le Grand Prix de Monaco 2019, les quatre monoplaces équipées du moteur Honda ont terminé dans le top dix...

Grand Prix d'Espagne

L'ancien député européen Ramon Tremosa occupe actuellement le poste de directeur du circuit de Barcelone après la démission surprise de Maria Teixidor

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1 - 2020 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.