cyril abiteboul renault f1

Le constructeur Renault soutient toujours son projet F1

Le directeur général de Renault Sport Racing, Cyril Abiteboul, assure que le conseil d’administration de Renault soutient toujours le projet F1.

En raison de la crise sanitaire de la Covid-19, de nombreuses entreprises doivent faire face à des pertes colossales et les constructeurs automobiles ne sont pas épargnés.

Renault fait évidemment partie de ces constructeurs touchés de plein fouet par la crise économique liée au coronavirus et, depuis plusieurs semaines, les rumeurs selon lesquelles Renault quittera la F1 d’ici la fin de la saison 2020 s’intensifient.

Renault a déjà démenti à maintes reprises ces rumeurs, mais en raison de la crise actuelle, le sujet a de nouveau été mis sur la table dernièrement par certains médias.

Concernant le projet F1 du constructeur français, Cyril Abiteboul assure que le conseil d’administration de Renault surveille de près l’évolution de la situation en catégorie reine, qui n’a toujours pas débuté la saison, et le manager français évoque des projets à moyen et long terme pour l’écurie.

« Oui. Nous sommes en contact régulier, même si la direction de Renault a beaucoup à faire avec la crise. » explique Abiteboul à AMUS.

« Vous comprenez la situation dans laquelle nous nous trouvons. Vous connaissez les discussions en arrière-plan. »

« Je sais que ça fait longtemps, mais nous avons eu beaucoup de bonnes nouvelles concernant l’hiver. Les essais sur piste à Barcelone ont été très encourageants. La veille de l’annulation à Melbourne, nous avons annoncé un nouveau sponsor titre [DP World]. »

« Nous voulons bâtir notre équipe sur cette bonne nouvelle, sur cette dynamique. Nous sommes toujours une jeune équipe. Nous ne devons pas l’oublier. Mais nous avons nos exigences à moyen et long terme. »

« Une telle crise sans précédent recèle des dangers à tous égards. Nous avons également vu que le promoteur a récemment contracté un prêt pour restructurer ses finances et rendre l’entreprise plus solide. Ce qui montre que tout le monde est en danger. »

« Chaque équipe est tout aussi importante. Apparemment, les constructeurs sont un peu plus importants pour la structure de base du sport car ils équipent les équipes privées de certaines pièces, comme le moteur ou la transmission. »

« Les constructeurs soutiennent également largement la carrière des jeunes pilotes. On voit que certains sponsors ont annoncé qu’ils cesseraient de financer les jeunes pilotes. Si nous perdions des fabricants maintenant, ce serait un autre coup dur. »

« En tant que sport, nous essayons de sortir de la crise avec les dix équipes avec lesquelles nous sommes entrés en crise. »

« Espérons que nous aurons dix équipes même après la crise. Nous avons besoin du plafond budgétaire. Cela aidera également les équipes existantes à avoir des chances plus égales. »

« Au contraire, nous voulons également attirer de nouveaux candidats afin de ne pas avoir à nous soucier autant du nombre d’équipes lors d’une crise future. »

« Pourquoi aucune nouvelle équipe n’a-t-elle rejoint [la F1] à ce jour? Parce que les coûts sont trop élevés et ils n’ont aucune chance de gagner. Alors, pourquoi devriez-vous entrer en Formule 1? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…