Restez connectés

News

F1only.fr a subi une attaque et est désormais tout neuf

Publié

le

© DR

Chers lecteurs, après une nuit blanche, j’ai enfin réussi à venir à bout de l’attaque dont a été victime F1only.fr ce week-end et je suis fier de vous annoncer que le site est désormais disponible et sous protocole sécurisé HTTPS.

Malheureusement lors de cette attaque, je n’ai pas réussi à sauver la totalité du site (environ 10 000 articles sont partis à la poubelle).

Il est donc possible que vous rencontriez des problèmes pour ouvrir quelques articles publiés avant ce lundi 14/05/2018 (un message d’erreur 404 devrait s’afficher sur votre écran),

Nous repartons sur de bonnes bases avec un site tout neuf et sécurisé, je tiens à vous remercier pour votre patience ce week-end durant le Grand Prix d’Espagne, qui a été pour moi assez mouvementé en coulisses.

Cesare Ingrassia, directeur de publication

.
commentaires

News

Mercedes estime qu’il n’y a aucune limite avec les moteurs hybrides

Publié

le

mercedes-amg-2018-f1
© Mercedes-AMG

Andy Cowell, le directeur de la branche haute performance des moteurs Mercedes-AMG, estime que les unités de puissance actuellement introduites en Formule 1 n’ont absolument aucune limite de développement.

Bien que la technologie hybride ait été introduite en catégorie reine du sport automobile il y a de cela quatre ans, Cowell reste convaincu que Mercedes peut encore largement améliorer les performances de son moteur, alors que le constructeur allemand a outrageusement dominé la F1 en remportant les huit titres pilotes et constructeurs au cours des quatre dernières années.

« Je pense que cela dépend de votre conviction et de votre compréhension de l’existence d’une limite. Personnellement, je ne pense pas qu’il y ait une limite. » a déclaré Cowell  lors de la dernière conférence de presse à Barcelone pour le Grand Prix d’Espagne.

« Je pense que vous pouvez toujours trouver des gains, toutes les semaines, j’ai le plaisir de participer à notre réunion sur la performance et l’innovation et d’écouter les brillants ingénieurs trouver les façons de tirer un peu plus d’efficacité des différents systèmes. »

« Donc, je pense que pour les quatre [fabricants de moteur], nous continuerons à nous développer, il n’y a pas de limite. »

Mercedes occupe la première place au classement des constructeurs [27 points d’avance sur Ferrari] après les cinq premières courses de la saison 2018, mais l’équipe allemande n’a cependant plus la même domination que ces dernières années face à Ferrari et Renault.

 

Lire

News

Valtteri Bottas veut désormais un contrat de deux ans minimum

Publié

le

mercedes-bottas-tests-barcelone
© Mercedes-AMG

Vallteri Bottas déclare qu’il n’acceptera rien d’autre qu’un contrat de deux années minimum si jamais Mercedes, son équipe actuelle, décidait de renouveler son contrat à la fin de la saison.

Jusqu’à présent, le pilote finlandais a toujours signé des contrats d’une seule saison avec Mercedes, alors qu’il a été appelé en urgence fin 2016 après que Nico Rosberg ait annoncé son départ à la retraite.

Bottas a vécu une première année difficile aux côtés de Lewis Hamilton en 2017, mais Mercedes a voulu faire confiance au Finlandais pour une seconde saison en 2018. Désormais, Valtteri Bottas estime qu’il a suffisamment fait ses preuves pour mériter un contrat plus long.

« Je voudrais rester avec cette équipe, j’espère pendant longtemps. » admet Bottas sur Sky Sports. « En tout cas, c’est mon objectif. Tant que je continue à délivrer les mêmes résultats que ceux que j’ai pu délivrer jusqu’ici, je pense que cela devrait le faire. »

« J’ai toujours eu des contrats d’une seule année en quelque sorte, donc j’aimerais pouvoir être fixé pour au moins deux ans cette fois-ci. Nous parlons beaucoup [avec Toto Wolff, le directeur de l’équipe Mercedes] et nous sommes toujours très ouverts sur ma performance et celle de la voiture. Nous n’avons pas encore discuté de l’an prochain, car nous considérons qu’il est encore un peu tôt. »

Lire

News

La FIA lance le week-end des volontaires !

Publié

le

fia-volontaires-week-end
© ACM

L’initiative de la FIA destinée à rendre hommage au travail des volontaires sur les épreuves de sport automobile du monde entier a été étendue à un week-end complet de célébrations. Le Week-end des Volontaires de la FIA aura lieu les 19-20 mai lors d’une fin de semaine particulièrement riche en compétitions FIA.

L’an dernier, la toute première Journée des Volontaires a connu un vif succès et le message de reconnaissance envers ces milliers de passionnés qui donnent de leur temps au sport automobile à travers le monde a été largement entendu. Elle a également servi de catalyseur pour encourager de nouveaux volontaires dans le sport.

C’est lors de sept épreuves phares que les volontaires seront mis à l’honneur pour les diverses missions qu’ils accomplissent, sans lesquelles les courses n’auraient tout simplement pas lieu.

Tout au long du week-end, la communauté du sport automobile – des volontaires et officiels aux fans, pilotes et représentants des médias – est invitée à manifester son soutien sur les réseaux sociaux.

Avec le hashtag #FIAVolunteersDay sur Twitter, Facebook et Instagram, chacun pourra partager des photos et anecdotes personnelles liées aux volontaires officiant dans le sport automobile à tous les échelons et dans le monde entier – depuis les épreuves organisées par les clubs jusqu’aux championnats du monde.

« Les volontaires sont les héros méconnus du sport automobile. Sans eux, les courses n’auraient pas lieu », a déclaré le Président de la FIA, Jean Todt.

« Il est important pour la FIA de reconnaître leur contribution essentielle et le Week-end des Volontaires de la FIA permet de mettre en lumière leur travail et leur dévouement sans faille pour assurer la sécurité et le succès des épreuves partout dans le monde. »

« C’est aussi l’occasion de faire valoir les retombées positives que les volontaires tirent de leur engagement et d’attirer de nouvelles personnes dans le sport automobile. »

L’épreuve du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA au Portugal, la manche de Berlin du Championnat de Formule E de la FIA, la course de la Coupe du Monde des Voitures de Tourisme de la FIA aux Pays-Bas, l’épreuve de la Coupe Internationale des Courses de Côtes de la FIA et du Championnat Historique de la Montagne de la FIA en Slovaquie, la manche du Championnat à Energie Nouvelle et Electrique de la FIA et le Central Rally Trophy de la FIA en République tchèque, la course du Championnat d’Europe de la Montagne de la FIA de Subida Internacional Al Fito en Espagne et enfin la deuxième manche du Championnat d’Europe de la CIK-FIA et du Championnat d’Europe Junior de la CIK-FIA au PF International en Grande-Bretagne accueilleront ces célébrations.

Des activités sont en effet prévues pour rendre hommage aux commissaires de piste et de route, aux officiels de course ainsi qu’au personnel médical qui font don de leur temps de manière totalement bénévole.

Lors du Week-end des Volontaires de la FIA, un sondage et un tirage au sort seront proposés aux volontaires qui, en s’inscrivant, auront la possibilité de gagner des billets pour des épreuves de Formule Un, du Championnat du Monde des Rallyes et de Formule E.

Parallèlement à ces festivités organisées dans le cadre de championnats de la FIA, du matériel digital assorti de suggestions pour célébrer l’occasion a été distribué aux Autorités Sportives Nationales (ASN) afin que le message de gratitude parvienne au plus grand nombre possible de volontaires dans le monde.

Les personnes souhaitant devenir volontaires sont priées de contacter leur ASN locale.

Lire

News

Alonso estime que McLaren a réduit l’écart avec Renault et Haas

Publié

le

© McLaren

Malgré le fait que McLaren ne soit plus la quatrième force du plateau après que Renault soit passée devant l’équipe britannique au Grand Prix d’Espagne pour un point, Fernando Alonso estime que son équipe a réussi à refaire son retard sur Renault et Haas grâce au nouveau package introduit sur la MCL33 à Barcelone.

L’équipe McLaren s’est présentée au Grand Prix d’Espagne avec un tout nouveau package aérodynamique, ce qui aura permis à Fernando Alonso d’atteindre la Q3 lors des qualifications le samedi.

Le double champion du monde a réussi à hisser sa MCL33 au huitième rang en qualifications, juste derrière la Haas de Kevin Magnussen et devant la Renault de Carlos Sainz.

« Nous savions que nos évolutions allaient nous faire gagner des positions dans le milieu de peloton, et nous avons effectivement fait un pas en avant. » explique Alonso

« Nous étions huit dixièmes derrière Renault à Bakou et neuf dixièmes derrière en Chine, mais ici [Espagne], nous avions le même rythme qu’eux aussi bien en qualifications qu’en course. »

« Je pense que nous avons refait notre retard sur Renault et probablement sur Haas aussi. Mais les trois équipes de pointe continuent de développer leur voiture au même rythme que nous et malheureusement l’écart est resté inchangé. »

Lire

News

Julien Fébreau en route vers sa première victoire de la saison ?

Publié

le

febreau-canal+-rallycross
© ADECOM

Tout juste quinze jours après son premier podium avec la 208 WRX du DA Racing sur le circuit d’Abbeville, Julien Fébreau retrouve le Championnat de France de Rallycross Supercar pour la deuxième étape de la saison sur le circuit des Ducs à Essay pour peut-être confirmer et obtenir sa première victoire de la saison.

Le monsieur F1 de Canal+ a très vite pris ses marques lors de la première manche sur le circuit d’Abbeville en décrochant une troisième position à l’arrivée de l’épreuve, et va désormais essayer de confirmer ce week-end pour la deuxième course de la saison à Essay.

Cette fois encore, le savoir-faire du DA Racing, de Marc Laboulle et de Jean-Baptiste Dubourg seront des atouts supplémentaires et indispensables à Julien Fébreau pour lui permettre d’atteindre ses objectifs.

« Enchaîner sur une seconde course, juste après mon podium d’Abbeville, me permet de rester dans le rythme de la compétition. C’est une très bonne chose et je vais pouvoir mettre en application tout ce que j’ai appris il y a deux semaines dans la Somme. » explique Julien Fébreau.

« Monter sur le podium était un très bon résultat lorsque l’on regarde la qualité du plateau en Championnat de France Supercar cette année. Mais, la manière dont j’y suis parvenu ne me convient pas et je sais que je dois encore beaucoup progresser dans mon pilotage. »

« Bien sûr, nous disposons de bases solides à l’image de nos set-up, des stratégies de départ et de l’esprit d’équipe formidable qui règne au sein du DA Racing. Je dois maintenant travailler sur moi-même pour progresser, mais retrouver un circuit que je connais comme Essay va me faciliter la tâche. »

« J’en garde d’excellents souvenirs en Super 1600, puisque j’y avais pris la deuxième place finale en 2013. Abbeville était notre première course commune avec la DA Racing. A nous de bien l’analyser et de nous en servir de base de travail pour arriver en confiance en Normandie. »

Les horaires du week-end
Samedi 19 mai
Essais libres : à 8h30-12h
Q1 et Q2 : à partir de 13h30
Dimanche 20 mai
Warm-up : à partir de 8h
Q3 et Q4 : à partir de 9h
Phases finales : à partir de 13h45

 

Lire

News

Marko : « Mercedes veut que nous repartions de zéro uniquement pour nous faire du mal »

Publié

le

mercedes-amg-f1-hybrid-eq-power+
© Mercedes-AMG

Helmut Marko, le consultant motorsport pour l’équipe Red Bull Racing, estime que Mercedes a soutenu les changements de règles pour la saison 2019 dans le seul but de nuire à ses rivaux, dont fait partie Red Bull Racing.

Récemment lors d’un vote, les règles pour la saison 2019 ont été validées avec une majorité des voix dans le but d’améliorer les dépassements en course et donc le spectacle pour les fans de la discipline.

Ces nouvelles règles prévoient une simplification de l’aileron avant sur les monoplaces afin de réduire au maximum l’effet aérodynamique néfaste lorsqu’une voiture se trouve dans la zone de turbulences d’une autre en course.

Mais dés que les nouvelles règles ont été publiées, le patron de l’équipe Red Bull, Christian Horner, a exprimé son opinion et a jugé qu’il s’agissait là d’une décision hâtive de la part de la FIA, et qui coûterait certainement aux équipes des centaines de millions d’euros. Ferrari et Mercedes, de leur côté, ont estimé qu’il s’agissait d’une excellente mesure.

Toto Wolff, qui a voté favorablement à seulement quinze minutes de la fin de la séance avec son homologue de chez Force India, a estimé que le concept d’aileron avant simplifié semblait logique : « En fait, nous étions 60 contre et 40 pour. » explique Wolff. « Alors nous avons regardé le concept et nous avons vu qu’il était logique, vous ne pouvez pas toujours mettre votre veto. »

Malgré les arguments de Toto Wolff, Helmut Marko estime que la raison pour laquelle Mercedes a voté pour l’introduction de cette règle est tout autre.

« Mercedes voulait de nouvelles règles car ils sont déjà à la limite avec leur concept aérodynamique. Ils veulent que nous repartions de zéro uniquement pour nous faire mal. »

Du côté de chez Mercedes, on considère que cette décision a été complètement démocratique et sans aucune arrière pensée.

« Je n’ai pas vu Horner très en colère, il semble très énervé [Marko] et je ne sais pas pourquoi. C’était une décision 50-50, nous voulions soutenir le travail qui a été fait et la direction prise qui semble correcte. »

« Je pense que le facteur le plus important est que toutes les équipes qui se battent pour le championnat cette année devront changer leur développement à un moment donné, parce que les règles aérodynamiques l’année prochaine seront très différentes. C’est complexe, et c’est probablement le facteur le plus pertinent. » conclut Toto Wolff.

Lire

Copyright © 2018 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est référencé sur ActuF1.com Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.

0Shares