Ferrari a fait « quelques sacrifices » pour que les petites équipes gagnent de l’argent

13 décembre 2019
scuderia ferrari gp azerbaïdjan bakou

Louis Camilleri, admet que l’équipe Ferrari a consenti faire quelques sacrifices pour permettre aux petites équipes de gagner de l’argent.

Les nouvelles règles sportives, techniques et financières qui seront introduites en F1 en 2021  ont été présentées en octobre dernier, Ferrari conservant son droit de veto de longue date sur tout changement que l’équipe estime contraire à ses intérêts.

Ferrari reçoit depuis de nombreuses années des paiements spéciaux en raison de son statut d’équipe historique dans le championnat du monde de Formule 1 et fonctionne avec l’un des budgets les plus importants.

Mais les propriétaires de la catégorie reine du sport automobile souhaitent à l’avenir des conditions de concurrence plus équitables et ont donc demandé à Ferrari lors des différentes discussions au sujet des accords concorde de faire « quelques sacrifices » pour permettre aux plus petites structures de gagner plus d’argent.

« Nous avons principalement fait quelques sacrifices pour que les plus petites équipes gagnent de l’argent et je pense que c’est assez important. » a expliqué le directeur exécutif de Ferrari, Louis Camilleri.

« Nous ne sommes pas encore d’accord sur tous les détails, mais je pense que sur les principes actuels nous le sommes. »

Louis Camilleri admet que les discussions concernant les accords concorde ont été difficiles ces derniers mois, notamment parce que Ferrari souhaite que la Formule 1 conserve son ADN et sa capacité à continuer d’innover.

« Je pense qu’il y a eu des progrès significatifs, et compte tenu de notre crédibilité en Formule 1, nous sommes ici pour faire en sorte que le sport conserve son ADN fondamental et sa capacité à continuer d’innover. »

« Sur différents fronts, pas seulement concernant les pièces normalisées, il y a eu des discussions sans fin. Je pense que nous avons atteint un compromis relativement bon en termes de plafonnement des coûts, qui s’applique aujourd’hui au châssis. »

Rappelons que le budget limité à 175 millions par saison et par équipe qui entrera en vigueur en F1 en 2021 ne concerne pas les salaires des pilotes, ceux des trois plus gros cadres de l’équipe et les frais liés au marketing.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.