instituto sergio marchionne
Il presidente della Ferrari, John Elkann, scopre una targa durante la cerimonia di intitolazione del nuovo polo onnicomprensivo di Amatrice a Sergio Marchionne, 6 novembre 2019. ANSA/ETTORE FERRARI

Ferrari a inauguré l’Institut Sergio Marchionne en Italie

L’institut Sergio Marchionne, en hommage à l’ancien président de Ferrari, a été inauguré ce mercredi dans la ville d’Amatrice en Italie.

Cet institut reconstruit après le tremblement de terre qui a frappé l’Italie centrale en 2016, a été rebaptisé cette semaine en l’honneur de Sergio Marchionne, décédé en juillet 2018.

L’idée de nommer le centre scolaire en hommage à l’ancien président de Ferrari a été proposée par le doyen et les enseignants afin de rappeler que Sergio Marchionne a été l’une des figures fondamentales de la construction du bâtiment.

Sergio Marchionne a annoncé la décision d’aider les victimes du séisme en août 2016 en mettant aux enchères la 500e LaFerrari [le modèle Hypercar de la marque de Maranello].

Cet engagement s’est ensuite concrétisé, en accord avec la communauté locale, avec la reconstruction de l’école d’Amatrice à laquelle ont été alloués les 6,5 millions d’euros issus de la vente aux enchères de cette voiture d’exception.

Une valeur record jamais atteinte auparavant par une voiture du 21ème siècle et surtout un record de solidarité.

Lors de son discours, John Elkann, président de FCA et Ferrari, a annoncé que les relations avec l’Institut Sergio Marchionne se poursuivraient: Ferrari offrira aux meilleurs étudiants la possibilité de vivre une expérience de formation à Maranello, avec la possibilité pour les plus méritants de faire connaissance de plus près encore avec l’entreprise.

Ce lien a été également symbolisé par le don d’un moteur Ferrari qui est l’un des symboles les plus importants de la société au cheval cabré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

williams advanced engienering

Babypod 20 : La technologie de la F1 au service de la médecine

lewis hamilton

Jacques Villeneuve encourage Hamilton à rejoindre Ferrari