Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

Saison 2020

Affaire Racing Point : Mattia Binotto répond à Lawrence Stroll

Le patron de la Scuderia Ferrari a répondu à Lawrence Stroll – qui a exprimé ce dimanche sa colère face aux accusations des équipes rivales

Affaire Racing Point : Mattia Binotto répond à Lawrence Stroll 1
GP 70MO ANNIVERSARIO F1/2020 - DOMENICA 09/08/2020 credit: @Scuderia Ferrari Press Office

Mattia Binotto, le directeur de la Scuderia Ferrari, a répondu aux attaques de Lawrence Stroll, le patron de l’équipe Racing Point – qui a exprimé ce dimanche sa colère de voir « les équipes rivales traîner le nom de son écurie dans la boue » dans l’affaire des écopes de freins.

Racing Point a reçu une amende de 400 000 euros et a perdu les 15 points inscrits au Grand Prix de Styrie plus tôt cette saison pour avoir utilisé des écopes de freins « copiées » sur la Mercedes de l’an dernier.

Dans cette affaire, la FIA a insisté sur le fait que Mercedes avait bien fourni des informations détaillées à Racing Point concernant le dessin des écopes de freins, mais que l’équipe du constructeur allemand l’avait fait en 2019 avant que la réglementation ne change et introduise des pièces listées.

Mercedes n’a donc rien à se reprocher dans cette affaire, bien que certaines écuries rivales auraient bien voulu que la FIA sanctionne également l’équipe championne du monde en titre.

Concernant la sanction de Racing Point, quatre équipes [McLaren, Renault, Ferrari et Williams] ont annoncé leur intention de faire appel de la décision pour que l’écurie Racing Point soit plus lourdement sanctionnée.

Racing Point de son côté a elle aussi annoncé son intention de faire appel de la décision de la FIA, mais contrairement aux autres équipes, RP souhaite voir sa sanction réduite.

Ce dimanche à Silverstone, le propriétaire de l’écurie Racing Point, le milliardaire Lawrence Stroll, a exprimé sa colère de voir le nom de son écurie traîné dans la boue et a fait la promesse qu’il se battrait jusqu’au bout pour prouver que Racing Point n’a pas triché.

Mais pour Mattia Binotto, colère ou pas colère, la FIA a rendu un verdict dans lequel elle stipule que l’équipe Racing Point est bien dans l’illégalité.

« En tant que Scuderia Ferrari, nous avons déjà parlé vendredi et dit ce que nous pensons, il y a eu des protestations et un verdict. » explique Binotto, cité par Sky Sports.

« Et le premier verdict est que ce qui a été fait est illégal. C’est un point de départ, vous pouvez être furieux ou pas, mais il y a une irrégularité et une violation de la réglementation. »

Binotto va même plus loin et n’hésite pas à faire une référence tout aussi claire aux prétendues responsabilités de Mercedes dans cette affaire.

« La violation, c’est comme copier un devoir, il y a ceux qui le copient et ceux qui le passent. Pour nous, les faits sont évidents et je ne pense pas qu’il y ait quoi que ce soit à ajouter, il ne s’agit pas d’être en colère ou furieux. »

« Nous sommes tous des rivaux, tout le monde regarde son intérêt. Regardons le résultat du jugement des commissaires. Nous pensons que la sanction n’est pas adéquate, nous avons quatre jours pour confirmer notre intention de faire appel. »

4 Commentaires

4 Comments

  1. Jphilippe

    10 août 2020 à 18:02

    Mr binotto Alor vous parlez de Racing Point Je pense pas Qu’il sont triché Part contre pourquoi vous montrez pas le papier qui a été signé par Monsieur Jean Tode et Ferrari au sujet du moteur sans aucune sanctions, bizarre c’est comme pour vettel c’est un grand pilote et 4 fois titres j’espère qu’il pourra vous manger l’année prochaine vous monter avec une équipe professionnelle ont on peut être champion du monde et battre Mercedes avec une bonne voiture.

  2. Pierre

    11 août 2020 à 05:44

    Bien que la FIA prétend depuis toujours qu’il s’agit du championnat des constructeurs », la F1 sera toujours un jeu de coulisse politique qui n’a rien à avoir avec la production automobile. Créé de toutes pièces par Berny Ecclestone. Il s’agit plutot d’une mafia honnête d’un théâtre automobile. Une lutte entre deux compagnies à l’ego démesuré pour se pretendre tout simplement le plus grand.
    Ni la FIA ni liberty media ne peut suivre cette guerre. Les devances, les coup bas, les budgets cachés, les conduites doubles, les pot de vins, l’espionnage et la retro-ingenierie. On s’y perd totalement.
    Ce format est vétuste et ne represente un rien un combat loyale. Je pense plus qu’on pourrait comparer ceci à un spectacle de lutte mais dont le coup du spectacle serait en milliards.

    Dans ce championnat, trois equipes on des clubs ecoles? Quoi des equipes ecoles ? Et il existe que trois moteurs en F1 Quoi?

    Dommage qu’il n’y ait pas un championnat plus modeste des constructeurs avec des moteurs que l’on retrouve dans les voitures de tous les jours ? Nissan Hyundai Kia Honda Toyota Volvo, Mitsubishi, Porsche VW, GM, Chrysler, Ford, etc un vrai championnat.

  3. iiCEMAN

    11 août 2020 à 10:31

    Il n’est pas difficile de comprendre que RACING POINT à jouer avec une zone d’ombre et la réglementation. L’équipe savait très bien qu’à un moment donné les autres teams allez venir mettre leurs nez, de la même façon que FORCE INDIA était venus faire des misères à RENAULT précédemment.

    Alors l’argumentation bateau du deal entre la FIA et FERRARI, ont vas pas se faire de papouille et de langue de bois, la F1 à besoin de FERRARI et vice versa. L’équipe est la plus ancienne et possède une notoriété et une image que personne d’autre ne detient, donc un accord secret n’a rien de choquant.

    En 2013, ont à pas sanctionné MERCEDES d’avoir réaliser des test caché avec PIRELLI, et RED BULL la même saison à réussi à faire changer la strcuture interne du pneumatique, et des histoires de la sorte on en possède des centains, le MASS-DUMPER de RENAULT, l’utilisation de l’huile par le V6 Mercedes etc etc etc etc

    Certaines fois sa passe, et d’autre non. STROLL veux faire croire à un cercle d’ingénieurs que ce sont les gars de chez RACING POINT qui en une grosse saison ont sortis une MERCEDES 2019….

    Maintenant il y’a une vrai sanction à prendre, et tout simplement faire le jour sur l’utilisation ou non des pièces.

    Et puis dans le fond, l’équipe malgrès une monoplace si performante se sanctionne toute seul dans ses perf lol

  4. Cesare Ingrassia

    12 août 2020 à 12:56

    test

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aimer

Saison 2021

Christian Horner, le team principal de l'équipe Red Bull Racing, dit qu'il est peu probable que Lewis Hamilton rejoigne Max Verstappen dans un avenir...

Grand Prix de Russie

L'ingénieur en chef de l'équipe Mercedes ne sait pas si d'autres équipes ont pris la peine de signaler l'erreur de Lewis Hamilton à la...

Grand Prix de Russie

Ce dimanche au Grand Prix de Russie, les mécaniciens de l'équipe Red Bull Racing ont battu leur propre record de la saison à deux...

Grand Prix de l'Eifel (Nürburgring)

L'équipe Alfa Romeo va permettre à Mick Schumacher de faire ses débuts officiels au volant d'une F1 dans le cadre d'un week-end de Grand...

News

Les trois jeunes pilotes de la Ferrari Driver Academy seront en piste ce mercredi à Fiorano au volant d'une monoplace de la saison 2018

Grand Prix de Russie

Pour la première fois depuis le Grand Prix du Mexique 2019, l'équipe McLaren a terminé une course avec aucune de ses monoplaces dans le...

Grand Prix de l'Eifel (Nürburgring)

C'est le Français Romain Grosjean qui devra prêter sa monoplace à Callum Ilott lors de la première séance d'essais libres du Grand Prix de...

Saison 2021

L'actuel directeur de l'équipe Mercedes, Toto Wolff, ne sait pas encore quel rôle il occupera au sein de l'équipe l'an prochain, mais l'Autrichien dit...

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1 - 2020 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.