ferrari pénalité vettel canada

Ferrari conserve un droit de veto « essentiel pour Ferrari et pour la F1 » selon son PDG

Le PDG de Ferrari a confirmé que la Scuderia Ferrari conserverait son droit de veto dans le cadre des Accords Concorde qui sont actuellement négociés.

Les Accords Concorde [accords commerciaux] pour l’après 2020 sont actuellement en train d’être négociés entre la F1 et les équipes, et le PDG de Ferrari, Louis Camilleri, a confirmé que Ferrari allait pouvoir conserver son fameux droit de veto dans le cadre de ces accords.

« Nous avons conservé notre droit de veto, ce qui est essentiel non seulement pour Ferrari, mais aussi pour la Formule 1. » a déclaré Louis Camilleri, le PDG de Ferrari, au Financial Times.

« En ferons-nous usage un jour ? J’en doute, mais je pense que cela réussit à attirer l’attention des gens. C’est important. Certaines équipes pensent que c’est anachronique et que nous ne devrions pas l’avoir, mais d’autres pensent que c’est bien, qu’il y a un adulte dans la chambre. »

Louis Camilleri souligne qu’il n’y a pour l’instant aucun obstacle pour que Ferrari reste en Formule 1 après la saison 2020.

« Nous sommes toujours très impliqués et les Accords Concorde sont vraiment un début. Les choses vont évoluer dans les mois à venir, mais tout le monde s’accorde sur les principes de base et c’est sain. »

« Il reste encore beaucoup de choses à faire et la clé est d’assurer que la F1 reste toujours le pinacle du sport automobile et qu’il y a suffisamment de place pour la créativité technique et l’innovation, qui ont été le moteur de la F1. »

« Il y a un an, il y a eu une poussé vers la standardisation des pièces, mais cela a été significativement dilué, ce qui est une bonne chose. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

direct grand prix de france el1 paul ricard

Le Grand Prix de France a lancé son nouveau site internet

grille de départ abou dhabi

Hamilton s’offre la dernière pole de l’année