F1 - Carlos Sainz voit une bataille à trois en F1 en 2022
in

Carlos Sainz voit une bataille à trois en F1 en 2022

Le pilote Ferrari Carlos Sainz insiste sur le fait qu’il ne faut surtout pas enterrer Red Bull et Mercedes cette saison malgré le doublé historique décroché par l’équipe italienne dimanche dernier au Grand Prix de Bahreïn.

En 2022, la Scuderia Ferrari a pris le meilleur départ possible le week-end dernier avec un 85e doublé en Formule 1. Il s’agissait de la 239e victoire de l’équipe de Maranello et de la troisième de Charles Leclerc après celles de Belgique et d’Italie en 2019. Leclerc a d’ailleurs connu un week-end parfait en réalisant la pole position, le meilleur tour en course et la victoire. Carlos Sainz de son côté a franchi le drapeau à damier à la deuxième place pour enregistrer son cinquième podium avec la Scuderia, son septième au total en Formule 1.

Après cette première manche de la saison largement dominée par Ferrari, Carlos Sainz se veut tout de même prudent et estime que cet excellent résultat ne doit pas faire oublier le fait que les équipes Red Bull et Mercedes vont très certainement réagir rapidement et seront probablement en lice pour se battre pour le championnat du monde une fois de plus cette année.

« La voiture était sur le podium ce week-end, mais nous ne pouvons exclure personne. Mercedes va revenir et Verstappen aurait pu gagner [à Bahreïn]. Je pense que ce sera un championnat du monde à trois et Ferrari doit se concentrer sur l’amélioration de la voiture parce que Red Bull et Mercedes vont les améliorer rapidement. » a déclaré le pilote espagnol en entretien avec COPE en Espagne.

Concernant sa bataille interne avec son coéquipier Charles Leclerc dans l’hypothèse où ils pourront se battre pour le championnat du monde tout au long de la saison, Sainz admet qu’à un moment donné il faudra que l’un des deux pilotes ait la priorité dans l’équipe : « Il faudra afficher les préférences avec le pilote qui dispute le championnat du monde. Cela se produit dans toutes les équipes. » ajoute l’Espagnol.

En ce sens, Carlos Sainz admet que Charles Leclerc a mieux débuté l’année au volant d’une monoplace que le Monégasque comprend mieux : « Il me manque une combinaison de deux choses; mettre la voiture à mon goût et m’adapter en tant que pilote à l’évolution de la règlementation. Je dois trouver mes réglages qui me donnent confiance. » admet-il.

Après la première manche de la saison 2022, Carlos Sainz occupe la deuxième place au championnat du monde des pilotes avec huit points de retard sur son coéquipier Charles Leclerc.

F1 - Pour Alonso, la dégradation des pneus est un élément clé en 2022

Pour Alonso, la dégradation des pneus est un élément clé en 2022

F1 - Ocon avec les pontons évolués sur l'Alpine à Djeddah

Ocon avec les pontons évolués sur l’Alpine à Djeddah