Boullier a su dés la première réunion avec Honda que cela prendrait des années avant de revenir au sommet

22 mars 2019
eric boullier mclaren

Eric Boullier, l’ancien directeur sportif de l’équipe McLaren, révèle qu’il s’était rendu compte dés le premier jour du partenariat entre McLaren et Honda que le motoriste japonais aurait besoin de plusieurs années avant d’avoir un moteur compétitif.

Le manager français, qui a été remercié par McLaren en 2018, est toujours resté relativement discret sur ses années passées au sein de l’une des plus grandes équipes de la Formule 1.

Mais dans un entretien accordé au magazine japonais F1 Sokuho Magazine et relayé par Formulapassion.it,  le Français revient sur les débuts de la relation McLaren-Honda en 2015.

« Dés la première réunion, j’ai réalisé à quel point les hommes de Honda étaient peu préparés face à l’énorme défi auquel ils étaient confrontés. » a déclaré Eric Boullier.

« J’ai immédiatement dit à Ron Dennis qu’il nous faudrait au moins trois ou quatre saisons de développement pour espérer revenir au sommet. Mais les contrats étaient déjà signés et Dennis était sûr de pouvoir revivre la gloire du passé. »

Le pire moment pour revenir

Eric Boullier pense que Honda a choisi le pire moment pour effectuer son retour en catégorie reine du sport automobile, les moteurs actuels étant trop sophistiqués.

« Les moteurs actuels sont très sophistiqués, et seule Mercedes était prête à surpasser la concurrence après des années de développement. »

« Le partenariat entre McLaren et Honda n’aurait pas dû se produire dans un moment technico-historique aussi difficile. Et comme on l’avait imaginé, les trois années de ce binôme furent un cauchemar. »

0 Comments

  1. Monsieur Boulier et ceux qui ont mis Ron Dennis dehors n’avaient aucune idée comment discuter avec les Japonais, ce que Dennis savait très bien faire. Ils ont voulu faire les malins en imposant a`Honda des choix techniques impossibles, « nous faisons une voiture et démerdez vous pour faire un moteur qui entre dedans ». Les gens de chez Red Bull et Toro Rosso se sont mis au niveau de la mentalité Japonaise. On voit les résultats. N’oubliez pas: Quand Soichiro Honda est venu pour la première fois courir en Europe avec ses motos, il a pris une dégelée monumentale et tout le monde a bien ri. Il a été très vexé et a juré de revenir. Tout le monde connait la suite de l’histoire.

  2. Donc il reconnaît avoir menti pendant trois ans en répétant  »nous serons les prochains à battre Mercedes.. » ou  »nous voulons viser le titre l’an prochain »…

    Une bonne chose donc qu’il ait été viré, on veut pouvoir croire en ce que disent les gens..

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.