La gestion des pneus arrière sera la clé à Bahreïn selon Pirelli

gp de Bahreïn 2018

Pirelli s’attend à voir quelques surprises ce week-end à Bahreïn pour la seconde manche de la saison 2019 de Formule 1.

Pour ce Grand Prix de Bahreïn, le manufacturier unique de la F1 met à disposition des équipes les pneus C1, C2 et C3 de sa gamme, soit les trois composés les plus durs.

Mais le fait que le circuit de Sakhir soit positionné en plein désert fait que l’asphalte y est très dégradé en raison des fortes températures, ainsi que la présence du sable, qui rend le tracé très glissant d’une séance à l’autre.

En plus de cela, les différentes séances se dérouleront de jour comme de nuit, ce qui ve compliquer la tâche des équipes dans la compréhension des pneumatiques avant la course de dimanche.

« Nous avons déjà été témoins de batailles tactiques excitantes à Bahreïn, notamment l’année dernière, et nous espérons qu’il y aura encore plus de potentiel pour cela cette année. » déclare Mario Isola, le directeur de Pirelli en F1.

« Les mélanges C1 et C2 qui sont les choix durs et médiums ce week-end sont en réalité un peu plus souples que les pneus durs et médiums de l’année dernière, ce qui devrait les rendre encore plus adaptés à la piste. »

« Bien que la clé pour Bahreïn soit la gestion des pneus arrière, peu d’équipes ont choisi un ensemble supplémentaire de gommes dures. »

« Comme toujours, le défi consiste à faire face aux demandes de traction sur une piste variable avec des températures en baisse, ainsi que sur l’asphalte le plus accidenté de l’année. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.