fred vasseur alfa romeo

Fred Vasseur revient sur l’impact que peut avoir la crise sur les équipes de F1

Le directeur de l’équipe Alfa Romeo Racing, Fred Vasseur, est revenu au micro de Canal+ sur la situation inédite que vit la F1 actuellement.

Dans une longue entrevue accordée à Canal+, Fred Vasseur est revenu sans langue de bois sur l’impact que pourra avoir la crise sanitaire mondiale du coronavirus qui touche la F1 de plein fouet et qui a obligé la catégorie à reporter déjà huit courses.

Tous ces reports ont également obligé la F1 à prendre la décision de repousser l’introduction des nouvelles règles 2021 d’une année, afin de permettre aux écuries de respirer financièrement, alors que le fait d’avoir une saison 2020 réduite aura inévitablement un impact économique sur les équipes de F1.

« On n’a pas vraiment le choix [de repousser l’introduction des règles 2021], on ne sait pas où on va en termes de revenus sur l’année 2020, donc, si on avait dû développer la voiture de 2021, la voiture de 2020, faire des courses et si on fait le même nombre de couses en six mois c’est beaucoup plus cher pour nous que sur neuf mois. » explique Fred Vasseur, le directeur de l’équipe Alfa Romeo dans un entretien accordé à Canal+.

« Nous avons besoin d’avoir plus de mécaniciens pour faire des rotations si on fait cinq courses d’affilé. On a besoin aussi d’avoir un stock très, très important de pièces. »

« On a besoin à peu près de cinq ou six semaines pour faire un aileron avant, donc, quand on va arriver avec cinq courses d’affilé, il faudra qu’on arrive à la première en théorie avec notre consommation de cinq courses. »

« S’il n’y a pas de casse, on peut dire qu’on a eu de la chance, mais on se retrouvera aussi avec dix ou douze ailerons avant sur les bras. Donc, effectivement ce sera une période qui va être très compliquée financièrement. »

« Je pense aussi que tous les acteurs de la F1 auront d’autres sujets de préoccupation que la course automobile dans les mois qui viennent et un peu plus peut-être, donc, il faut savoir prendre des mesures fortes. »

« La F1 a fait face en 2008 lorsqu’il y a eu la crise financière à une situation un peu équivalente, on avait aussi réagi, mais peut-être un peu tardivement, donc, je pense que là il faut qu’on arrive à anticiper et de réagir avant le départ des gens, il faut prendre ces mesures et la FOM est en train de le comprendre. »

Lorsque Julien Fébreau lui demande s’il est en mesure de calculer l’impact économique qu’aura cette situation inédite sur le budget de son équipe, Fred Vasseur répond : « Non, parce qu’on doit être au 72e budget prévisionnel, tous les jours ça change, tous les jours on repousse des courses pour ne pas dire qu’on les annule. »

« On ne va pas réussir à faire 18 courses en 17 week-ends. A chaque fois, ça a un impact financier très important sur le budget. »

« Toutes les nouvelles qui arrivent jour après jour nous font refaire des budgets, refaire le budget de la FOM, recalculer la redistribution des primes et puis c’est à nous de voir l’impact sur nous, mais après, c’est sûr que plus les courses vont être annulées, plus nous allons devoir prendre des mesures drastiques sur la saison en cours et sur la suivante. »

Retrouvez l’interview de Fred Vasseur en intégralité ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

mclaren Racing Logitech

Logitech G et McLaren renouvellent leur partenariat

livrée mercedes w11 2020

Le partenaire de Mercedes Ineos va lancer une production de désinfectants pour les mains