F1 - Giovinazzi un peu perdu au volant d'une Formule E très différente d'une F1
in

Giovinazzi un peu perdu au volant d’une Formule E très différente d’une F1

L’Italien Antonio Giovinazzi – qui quittera Alfa Romeo à la fin de cette saison pour rejoindre l’équipe Dragon Penske Autosport en Formule électrique l’an prochain – a admis que le pilotage d’une Formule E était très différent de celui d’une monoplace de Formule 1.

La Formule E a fait sa rentrée des classes cette semaine avec les premiers essais privés sur le circuit de Valence en Espagne. Giovinazzi, qui rejoindra sa nouvelle équipe après la dernière course de la saison 2021 en Formule 1, a pu tester pour la première fois la monoplace avec laquelle il roulera à partir du mois de janvier dans le championnat tout électrique de la FIA.

Le pilote italien a admis avoir eu un peu de mal à s’adapter à sa nouvelle machine bien différente de ce à quoi il est habitué depuis maintenant trois ans chez Alfa Romeo en Formule 1 : « C’est une catégorie complètement différente. J’ai déjà piloté beaucoup de voitures, des GT, des LMP2, des F1. Puis je suis monté dans cette voiture et tout semble si différent. » a expliqué Antonio Giovinazzi ce mardi aux médias à Valence.

« Hier, j’étais vraiment confus car j’ai beaucoup de choses à apprendre. Mais le principal problème pour moi est le freinage, car en F1, nous pouvons vraiment retarder nos freinages car nous avons beaucoup d’appuis. Ici vous ne pouvez pas. J’ai donc du mal avec ça, mais je me souviens lorsque j’ai piloté en 2018 la première voiture de la GEN1 c’était la même chose. »

L’Italien a également admis que le kilométrage limité tout au long des tests, notamment parce qu’il doit s’envoler pour l’Arabie Saoudite où son équipe Alfa Romeo l’attend pour l’avant dernière manche de la saison 2021 de F1 ce week-end, ne lui laissera pas une préparation suffisante pour sa première course en janvier prochain.

« Hier après-midi, j’ai également perdu quelques tours, ce qui n’est pas l’idéal. C’était pareil ce matin et je vais aussi manquer le dernier jour parce que je dois aller en Arabie Saoudite. Donc, ce n’est pas génial, mais c’est comma ça et je me concentrerai davantage sur le simulateur pour m’adapter à cette voiture. Mais il est clair qu’avant la première course de la saison je n’aurai pas beaucoup de kilomètres. Je vais essayer de faire beaucoup de simulations à l’usine en décembre et en janvier. »

« Ce sera certainement une partie difficile de la saison, mais nous allons travailler très dur et essayer d’être aussi en forme que possible. Je dois encore courir en F1 durant deux semaines, après cela, nous avons la période de noël. Mais après noël, je veux aller directement à l’usine et essayer de faire beaucoup de kilomètres dans le simulateur, juste pour au moins revoir toutes les procédures. Je n’aurai pas beaucoup de temps bien-sûr, mais c’est comme ça. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

toto-wolff-directeur-mercedes-f1

Toto Wolff : « Nous sommes plus motivés que jamais »

F1 - A Djeddah, Tsunoda sera au même niveau que les autres pilotes

A Djeddah, Tsunoda sera au même niveau que les autres pilotes