Kimi Raikkonen a été « très surpris » de voir une roue se détacher en course

Kimi Raikkonen assure qu’il aurait pu se battre pour des points ce dimanche au Grand Prix d’Autriche au volant d’une Alfa Romeo affichant un bien meilleur rythme en course qu’en qualifications.

Le pilote finlandais a été éliminé dès la Q1 samedi en qualifications et a donc pris le départ de la course ce dimanche depuis l’avant dernière position, juste devant la Williams de Nicholas Latifi.

Avant le départ du Grand Prix, Kimi Raikkonen ne se faisait guère d’illusion quant au résultat final de sa course, mais à sa grande surprise, son Alfa Romeo affichait un bien meilleur rythme en course qu’en qualifications.

Iceman a également été aidé dans sa remonté par les différentes voitures de sécurité déployées et divers abandons, ce qui l’a placé en fin de Grand Prix dans une position confortable pour aller marquer des points.

Malheureusement, une défaillance technique sur la roue avant droite de sa monoplace a mis un terme prématuré à la course du Finlandais, qui s’est d’ailleurs fait une grosse frayeur lorsque la roue de sa monoplace s’est détachée.

« C’est dommage de terminer la course comme ça quand les choses allaient bien. Nous avions fait un pas en avant et nous avions plus de rythme [par rapport aux qualifications]. » expliquait Raikkonen dimanche soir.

« Le timing de la première Safety Car nous a coûté des places, mais nous étions toujours en bonne position et avec des pneus neufs j’aurais pu me battre pour certains points. »

« Malheureusement, nous avons dû abandonner: le problème a été une surprise, je n’avais aucun avertissement que cela arriverait. »

« Nous devrons enquêter sur ce qui s’est passé. Pour l’instant, nous pouvons tirer quelques points positifs de notre rythme dans les conditions de course et continuer à améliorer la voiture. »

Alfa Romeo pénalisé

Concernant la perte de la roue sur la voiture de Kimi Raikkonen, les commissaires de course du Grand Prix d’Autriche ont infligé une amende à l’équipe Alfa Romeo pour avoir relâché son pilote en piste dans des conditions non sécuritaire. Alfa Romeo devra s’acquitter de la modique somme de 5000 euros.

Image

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.