Le maire de São Paulo estime que la F1 aurait pu venir sans risque en novembre

Le maire de São Paulo a déclaré que les conditions au Brésil auraient été suffisamment sûres pour organiser un grand prix de F1 cette année.

La semaine dernière, la F1 a confirmé l’annulation pure et simple des Grands Prix des Etats-Unis, du Canada, du Mexique et du Brésil pour cette saison 2020 en raison de la crise sanitaire du coronavirus – qui semble beaucoup moins maîtrisée sur le continent américain.

A la place de ces quatre Grands Prix annulés, la F1 a confirmé l’ajout de trois nouvelles destinations en Europe avec Imola, le Nürburgring et Portimao au Portugal.

Bien que le Brésil a été l’un des pays les plus durement touchés par la pandémie de coronavirus, le maire de São Paulo – où devait se disputer le GP du Brésil – estime qu’un événement à la mi-novembre aurait été faisable.

« Au cours des dernières semaines, nous avons envoyé toutes les données à l’organisation de l’événement montrant que la réalité de la ville de São Paulo et de l’État est assez différente de la réalité brésilienne. » a déclaré ce week-end Bruno Covas, le maire de la ville.

« La projection montre qu’en novembre, nous serons dans une bien meilleure situation que les pays européens où il y a des grands prix. »

Covas a également confirmé que des discussions sont en cours pour s’assurer qu’Interlagos reste au calendrier de la Formule 1 après 2020, alors que son contrat devait normalement expirer fin 2020.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.