Restez connectés

Grand Prix de France

GP de France : Le F1 Live Marseille à partir du vendredi 22 juin

Publié

le

© DR

Grand Prix de France : Pour célébrer le grand retour de la F1 en France sur le circuit Paul Ricard, le F1 Live Marseille aura lieu à partir du vendredi 22 juin dans la cité phocéenne.

L’événement sera gratuit et comprendra un défilé F1 Live le vendredi 22 juin. L’ancien pilote français Franck Montagny sera au volant d’une Renault E20 (2012) et l’ambassadeur d’Aston Martin Red Bull Racing, David Coulthard, sera au volant d’une RB7.

F1 Live Marseille célébrera également le 120ème anniversaire de Renault avec la Renault Passion Parade, rendant hommage à l’emblématique constructeur automobile français. 14 voitures historiques seront dans les rues de Marseille et vous feront vivre une exposition Renault exceptionnelle.

Un tracé de deux kilomètres 

La mairie de Marseille a confirmé la mise en place d’un tracé d’environ deux kilomètres entre l’hôtel de ville et Mucem. Le début des festivités est prévu entre 18h30-19h00.

Animations gratuites au village F1

Le public pourra profiter d’animations gratuites au village F1 installé sur l’esplanade J4 à partir du vendredi 22 juin à 17h00, et ce, pour trois jours durant. Il sera aussi possible de suivre la retransmission du Grand Prix de France en direct le dimanche 24 juin sur écran géant.

Des DJ confirmés

Des DJ seront présents au Village F1 à partir de vendredi et jusqu’à dimanche :  DJ Benjamin Baron et Sylvian Armand le vendredi, Lorenzo Ausilia, DJ Stef Sibalo et Watermat le samedi, et Nico de Andrea et DJ Alex Wat le dimanche.

.

Grand Prix de France

La FIA regrette le manque de dialogue de Grosjean et lui répond concernant sa pénalité en France

Publié

le

© DR

Romain Grosjean s’est ouvertement moqué de la FIA pour la pénalité de cinq secondes qu’il a reçu dimanche dernier au Grand Prix de France lorsqu’il a percuté la Force India d’Esteban Ocon dans la ligne droite de départ.

Suite à ces critiques, la FIA a tenu à répondre au pilote français en donnant quelques explications pour justifier la pénalité qui lui a été infligée au Castellet.

Le directeur de course de la FIA, Charlie Whiting, a organisé une réunion informelle ce vendredi soir au Red Bull Ring au cours de laquelle il a expliqué, images à l’appui, que la sanction infligée à Grosjean en France était totalement justifiée.

« Il était plutôt clair lors du second mouvement qu’il venait juste heurter Ocon. » explique Whiting. « C’est la raison pour laquelle les commissaires l’ont pénalisé. »

« Il l’a poussé, deux de ses roues [Ocon] étaient hors de la piste, et il [Grosjean] lui a donné le petit coup de pouce final. Romain vous a fait part de sa position sans venir en discuter avec nous. »

« J’aimerais souligner le fait qu’il n’est pas venu nous voir après la course pour en discuter. Ça aurait été une bonne chose qu’il vienne nous voir après la course et nous dise : Regardez, j’ai vraiment le sentiment d’avoir été sévèrement traité, pouvez-vous me donner la raison ? Nous lui aurions alors montré les images. »

Lire

Grand Prix de France

Ross Brawn assure que les problèmes de circulation au Paul Ricard ne se reproduiront plus

Publié

le

© DR

Le retour du Grand Prix de France a donc été marqué par de nombreux embouteillages à l’entrée et à la sortie du circuit Paul Ricard où les spectateurs on en moyenne passé 4 à 5 heures.

Il est vrai que l’emplacement du Paul Ricard n’est probablement pas le plus adapté et avec la foule, le réseau routier a vite été saturé ce weekend.

Après avoir reçu de nombreuses plaintes à ce sujet,  Ross Brawn, l’un des dirigeants de Liberty Media, propriétaire du championnat du Monde de Formule 1 a lui-même assuré que les bouchons subis cette année permettront d’éviter que cela se reproduise à nouveau.

Les organisateurs et promoteurs de l’événement devront faire en sorte de mettre en place une stratégie d’accès qui limite les engorgements comme ceux connus durant le weekend dernier.

« Nous savions que l’accès allait être difficile dans un endroit aussi magnifique qu’isolé. » a reconnu Ross Brawn. « Il y a eu des problèmes avec la circulation à l’entrée et à la sortie du circuit mais je suis certain que les éléments recueillis ce weekend permettront de s’améliorer l’année prochaine. »

Ross Brawn a également insisté sur le fait que Liberty Media allait aider les organisateurs pour que la situation ne se reproduise pas l’année prochaine.

Si l’on prend en compte le plan d’accès mis en place cette année autour du circuit, les embouteillages sont un peu inquiétants et l’on peut supposer que la configuration du circuit ne facilite pas ce travail.

« De notre côté, nous faisons en sort d’aider les organisateurs, le circuit et les autorités locales à obtenir un bon flux de trafic lors des weekends de Grand Prix pour que les spectateurs puissent se concentrer sur ce grand événement sportif. » conclut Brawn.

Lire

Grand Prix de France

Sebatian Vettel est allé voir Valtteri Bottas à l’arrivée du GP de France

Publié

le

© Ferrari

Sebastian Vettel reconnait qu’il est 100% fautif dans l’accrochage du premier tour au Grand Prix de France et où le pilote Ferrari a harponné la Mercedes de Valtteri Bottas.

L’Allemand est arrivé avec beaucoup de vitesse au premier virage, aspiré par la voiture de Lewis Hamilton, alors qu’il s’élançait de la troisième position sur la grille de départ. Mais rapidement, le pilote Ferrari a compris qu’il n’arriverait pas à stopper sa monoplace avant le premier virage.

« Mon erreur, j’ai essayé de freiner trop tôt et de m’en sortir, mais je n’avais aucune adhérence aussi proche de la voiture de devant et celle d’à côté aussi. » déclare Vettel.

« Valtteri a essayé de reprendre sa position, ce qui est tout à fait normal, mais je n’avais nulle part où aller. Le virage suivant était à gauche, j’ai essayé de ralentir, mais avec le peu d’adhérence, je pouvais seulement ouvrir un peu le rayon de braquage et cela signifiait malheureusement que j’allais au contact avec Valtteri. »

« Evidemment pour Valtteri c’était très mauvais car cela a affecté sa course et il n’avait rien à voir avec ça, alors je suis allé le voir après la course. »

« Vu la situation, à quel point c’était serré, je pense que nous étions tous deux chanceux de pouvoir continuer. Avec le recul, j’aurais aimé avoir un plus mauvais départ, parce que cela aurait été plus simple, je ne serais pas cette position. »

« En fin de compte, il n’y avait pas grand chose que j’aurais pu faire différemment. Juste au mauvais endroit. Évidemment, ce que vous ne voyez pas, c’est que je perds beaucoup d’adhérence … Mais était-ce intentionnel? Certainement pas, car ça aurait pu être la fin de la course pour moi. »

Lire

Grand Prix de France

Vettel a fait preuve d’amateurisme au Castellet selon la presse italienne

Publié

le

© DR

Après son erreur commise dans le premier tour du Grand Prix de France dimanche dernier, la presse italienne n’a pas épargné Sebastian Vettel, estimant que le quadruple champion du monde a fait preuve d’amateurisme.

Le pilote Ferrari a loupé son freinage au premier virage du circuit Paul Ricard dimanche au départ de la course, harponnant au passage la Mercedes de Valtteri Bottas, et obligeant les deux hommes à rentrer au stand au ralenti pour effectuer des réparations d’urgence.

Au final, Sebastian Vettel a écopé d’une pénalité de cinq secondes pour cet accrochage et terminera la course à la cinquième position, laissant un boulevard d’avance à Lewis Hamilton, son adversaire direct au championnat, qui repart du Castellet en tête du classement pilotes avec 14 points d’avance sur l’Allemand.

Pour la Gazetta Dello Sport : « Vettel a commis une erreur d’amateur, et cette fois-ci, les erreurs sont lourdes de conséquences. Alors que sa voiture est excellente, pour Ferrari il s’agit une fois de plus d’une opportunité manquée. »

La Repubblica ajoute : « Vettel commet des erreurs qu’il ne peut se permettre de commettre s’il veut remporter un nouveau titre mondial. »

« C’est une superbe remontée de la part de Vettel, mais ce sont à nouveau dix points de perdus à cause d’une trop grande impulsivité. » ajoute pour sa part la Stampa.

Lire

Grand Prix de France

Sebastian Vettel affirme que le vent l’a bien aidé en course pour remonter

Publié

le

© Ferrari

Sebastian Vettel estime que les rafales de vent présentes sur le circuit Paul Ricard au Grand Prix de France lui ont permis de remonter plus facilement après son accrochage au premier virage dés le départ de la course.

Le pilote Ferrari a loupé son freinage au premier virage et a harponné la Mercedes de Valtteri Bottas, ce qui aura abîmé l’aileron avant de sa Ferrari et crevé la roue arrière de la Mercedes de Bottas.

Après un long tour de circuit au ralenti sans aileron avant, Sebastian Vettel a a été contraint de débuter une remontée incroyable sur le reste de la grille, alors que l’Allemand se trouvait bon dernier après son passage au stand.

A l’arrivée de l’épreuve, Sebastian Vettel a franchi la ligne d’arrivée en cinquième position , bien aidé par les rafales de vent présentes au Castellet ce dimanche.

« Evidemment, je n’étais plus à ma position, mais j’ai été surpris pour être honnête. » déclare Vettel  « Je pense que c’était à cause d’un fort vent de face que nous avions de l’extrémité EST de la piste à l’extrémité OUEST de la longue ligne droite. »

« Cela a beaucoup aidé parce que nous gagnions beaucoup dans la deuxième partie des lignes droites, ce qui nous a évidemment rendu assez forts en course. Si le vent avait soufflé dans l’autre sens, je pense que ça aurait été plus difficile. »

Le quadruple champion du monde est également revenu sur les pneus Pirelli à bande de roulement plus mince et qui ont posé beaucoup de problèmes à Ferrari au Grand Prix d’Espagne.

« Notre stratégie était bonne et il n’y avait aucun problème avec les pneus. Kimi a été capable de rester avec ce groupe de tête, ce qui a prouvé que notre stratégie était bonne. »

« Kimi a fait plus de trente tours avec l’Utra-Tendre, nous étions beaucoup mieux qu’à Barcelone, nous avons progressé, j’aurais aimé avoir un résultat différent mais il est temps de passer à autre chose désormais. »

Sebastian Vettel n’est plus le leader du championnat, le pilote allemand accuse désormais un retard de 14 points sur Lewis Hamilton.

Lire

Grand Prix de France

Nos gagnants récupèrent le livre de Daniel Ortelli au Grand Prix de France

Publié

le

© DR

On ne pouvait pas quitter le circuit Paul Ricard sans parler de nos trois gagnants du concours organisé à la veille du Grand Prix de France et qui ont remporté chacun un exemplaire du superbe ouvrage de notre confrère Daniel Ortelli : Circuit Paul Ricard, les seigneurs de la F1.

Malgré les difficultés de circulation pour accéder au circuit durant ces quatre jours, nos gagnants étaient bien là pour récupérer leur livre signé par Daniel Ortelli en personne.

Ce fut l’occasion pour nous de discuter quelques minutes avec chacun d’entre-eux et de découvrir à quel point ils étaient tous passionnés par ce sport qu’est la Formule 1.

Cécilia,  Raphaël et William, si vous lisez ces quelques lignes, merci à vous pour ce court instant partagé sur le circuit Paul Ricard le week-end dernier. Ce fut pour moi un véritable plaisir de vous avoir rencontrés, en espérant pouvoir partager des moments similaires avec d’autres lecteurs de F1only.fr à l’avenir.

Cécilia avec Daniel Ortelli au Paul Ricard

Nos trois gagnants sont donc repartis avec le magnifique ouvrage de Daniel Ortelli (Circuit Paul Ricard, les seigneurs de la F1), livre dans lequel ils pourront découvrir de superbes images tirées de la photothèque de Bernard Asset ainsi que celle de Bernard Cahier et de son fils Paul-Henri.

Daniel Ortelli et Raphael

A travers 181 pages, c’est toute l’histoire du circuit Paul Ricard qui est racontée avec un sens du détail et des anecdotes incroyables ainsi qu’une vingtaine d’interviews exclusives des personnages clés qui ont fait la renommée du tracé varois depuis ses débuts jusqu’à maintenant.

De la création du circuit Paul Ricard il y a 50 ans par son propriétaire, le génial Paul Ricard, à la signature du contrat liant la FOM et la F1 pour que le Grand Prix de France revienne en 2018, vous saurez absolument tout sur le tracé qui accueillera encore la Formule 1 moderne pour quatre années au moins.

Circuit Paul Ricard, les seigneurs de la F1 aux éditions Gilletta est en vente dans toutes les bonnes librairies au prix de 29,90 euros.

Bien évidemment, un très grand merci à Daniel Ortelli pour sa générosité et sa disponibilité.

Lire
.
.
.
.

Copyright © 2018 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est référencé sur ActuF1.com Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.

34Shares