Grue en piste à Suzuka : la FIA confirme « des problèmes de procédure »

Le Conseil Mondial du Sport Automobile qui s’est tenu ce mercredi à Londres a confirmé que des problèmes de procédure ont été identifiés concernant les incidents survenus au Grand Prix du Japon 2022 lorsqu’un engin de dépannage a été envoyé en piste au même moment que les pilotes.

Lors du Grand Prix du Japon 2022, le pilote Ferrari Carlos Sainz a été victime d’un accident dans le premier tour de course sur une piste détrempée. L’Espagnol est allé taper les barrières de pneumatiques avant que sa monoplace endommagée ne se retrouve sur la piste. La direction de course a alors agité un drapeau rouge pour permettre aux commissaires de dégager la Ferrari de Sainz avec l’aide d’un engin de dépannage.

Cependant, cet engin a été envoyé en piste alors que les pilotes s’y trouvaient encore et alors que la visibilité était très mauvaise en raison des conditions météo défavorables. Pour ne rien arranger, le Français Pierre Gasly – qui était le dernier pilote en piste et qui tentait de rattraper le peloton regroupé derrière la Safety Car – roulait à une vitesse élevée et n’a vu cet engin de dépannage qu’au dernier moment. Fort heureusement, aucun incident impliquant cet engin de dépannage n’a été à déplorer ce jour là mais la situation n’était pas s’en rappeler le triste accident dont a été victime Jules Bianchi en 2014 sur le même circuit et dans des conditions similaires.

Après l’arrivée de l’épreuve, la FIA a immédiatement indiqué qu’une enquête approfondie de ces incidents allait être lancée et le Conseil Mondial du Sport Automobile qui s’est réunit ce mercredi à Londres a confirmé que « des problèmes de procédure ont été identifiés » mais qu’il faudrait attendre encore quelques jours avant de pouvoir consulter les conclusions de cette enquête.

« Comme indiqué immédiatement après la course, la FIA a entrepris une analyse approfondie des incidents survenus lors du Grand Prix du Japon à Suzuka. Des problèmes de procédure ont été identifiés et seront corrigés à court et moyen terme. Les conclusions seront rendues publiques dans les prochains jours. » a indiqué la FIA à l’issue du Conseil Mondial du Sport Automobile.

Il faudra donc encore patienter quelques jours pour connaître les conclusions de cette enquête, alors que la Formule 1 s’apprête à disputer à partir de ce week-end à Austin ses quatre dernières courses de l’année.

10 Comments

  1. On voit bien encore que la FIA a du mal à admettre ses erreurs, il avait préféré pénaliser Gasly, tellement plus simple.

    Ces gens se croient tout permis et decrebilisent la F1.

    • Ces pénalités n’en ont que le nom.. Jacques Villeneuve a été exclu du GP du Japon parce qu’il roulait à 200 sous un drapeau jaune sur le sec aux essais libres. 251 pour Gasly sous rouge intégral plus d’un kilomètre après avoir eu l’info lumineuse bord de piste, dashboard,.et radio.

      Tous les pilotes actuels doivent dégonfler le melon. L’interdiction des bijoux, l’obligation d’avoir des sous-vêtements ignifugés, de porter les gants en permanence, de fermer hermétiquement la visière, de garder le harnais serré… Tout est là depuis plus de 10 ans mais eux refusent… Pour ?

        • Écoute, je ne sais pourquoi être factuel revient pour nombre d’entre vous à être en colère mais la télémétrie de Gasly est visible facilement en fouillant un peu.

          Il est à environ 200 et freine à 150 lorsqu’il passe la grue, remonte à 200 avant Spoon qu’il passe à 90. Il accélère ensuite à 70% jusqu’en 6ème et atteint 250 avant et après le 130R.

          Pense à ta réaction si c’est Verstappen et non pas Gasly.

  2. Ah, ce n’est pas que pour les budgets alors. La FIA se croit obligée de faire une annonce inutile, genre ‘j’ai fini de bosser », pour indiquer que celle importante arrivera quand elle arrivera ? Merci quand même mais, le teasing, c’est pour le cinéma.

    • « La FIA se croit obligée de faire une annonce »

      Figures toi que la FIA vient de faire une offre à RedBull concernant l’affaire des budgets.
      Difficile à croire ( ou pas pour moi ) mais la FIA leur laisse le choix d’accepter l’offre ou de se présenter devant un jury.
      C’est pas beau ça. Mafia F1.

      • C’est prévu dans le règlement financier.

        Culture anglo-saxonne du plaider coupable contre accord.

        Pas sûr pour autant que ça amuse Mateschitz d’avoir officiellement la banderole « tricheurs » associée à son nom avec un tel marchandage.

        Me demande si Horner ne va pas annoncer sa démission.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Laurie Vermeersch

Passionnée de Formule 1, je collabore sur F1only.fr afin d'assouvir ma passion et de la partager avec les lecteurs.