F1 - L'ancien pilote de F1, Esteban Gutierrez, rebondit en Endurance
in

L’ancien pilote de F1, Esteban Gutierrez, rebondit en Endurance

Le Mexicain Esteban Gutierrez reviendra à la compétition pour la première fois depuis 2017 dans le championnat du monde d’Endurance en LMP2.

Gutierrez a roulé en Formule 1 en 2013 et 2014 pour l’équipe Sauber, alors qu’il faisait également partie de l’équipe Haas lors de la première saison de l’écurie américaine en 2016 tout en étant pilote de réserve chez Ferrari. En 2017, Gutierrez a roulé en Formule E, mais également dans le championnat d’Indycar aux Etats-Unis où il a participé à sept manches.

A partir de 2018, le Mexicain a commencé à travailler avec l’équipe Mercedes pour qui il est devenu pilote de réserve en Formule 1 et Formule E. En 2021, il a été nommé ambassadeur de la marque à l’étoile et a continué à assister à certains week-ends de Grand Prix à ce titre.

Désormais, Esteban Gutierrez s’apprête à ouvrir un nouveau chapitre dans sa carrière en rejoignant l’équipe Inter Europol Compétition en Endurance où il fera équipe avec Alex Brundle et Kuba Smiechowski dans leur Oreca.

« C’est un honneur pour moi de reprendre la course dans cette série compétitive et prestigieuse. » a déclaré Esteban Gutierrez.

« La course d’endurance est un nouveau défi pour moi. Je vais me concentrer sur l’apprentissage autant que possible et dès que possible. Un merci à l’équipe pour l’opportunité de me faire courir avec Kuba Smiechowski et Alex Brundle. Avec les progrès de l’équipe et notre ambition combinée, je suis convaincu que nous ferons une excellente équipe. »

Après l’expiration de sa superlicence, Gutierrez n’a plus eu de rôle officiel au sein de l’équipe Mercedes en Formule 1, mais le Mexicain devrait rester ambassadeur de la marque en 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 commentaire

F1 - Charles Leclerc cherche l'équilibre entre qualifications et course

Charles Leclerc cherche l’équilibre entre qualifications et course

kimi-raikkonen-alfa-romeo-f1

Raikkonen, dernier pilote de F1 à ne pas se comporter comme un robot selon Ecclestone