Helmut Marko se méfie de la menace Ferrari et McLaren

Helmut Marko Red Bull
Le Dr Helmut Marko dans le paddock de la Formule 1

Le conseiller motorsport de Red Bull, Helmut Marko, s’attend à ce que son équipe soit challengée au cours des prochaines courses de la saison après les importants progrès réalisés par Ferrari et McLaren.

Lors de la dernière course disputée à Imola, Max Verstappen a décroché la victoire sur la piste italienne, mais le le pilote Red Bull a vu sa confortable avance fondre comme neige au soleil en fin de course lorsque le pilote McLaren Lando Norris revenait sur lui.

Au drapeau à damier, Verstappen a passé la ligne en vainqueur, mais Norris a terminé à seulement sept dixièmes du Néerlandais, tandis que le pilote Ferrari Charles Leclerc a franchi la ligne d’arrivée troisième à un peu moins de huit secondes.

Les écarts entre ces trois équipes n’ont jamais été aussi faibles depuis le début de la saison, ce qui laisse penser à Helmut Marko que Red Bull est désormais dans l’obligation de ne plus commettre une seule erreur face à McLaren et Ferrari et s’attend à ce que les prochaines manches de la saison – à commencer par Monaco – soient serrées.

« Ferrari a amélioré la voiture a Imola et cela a fonctionné, même si les Italiens n’ont pas été aussi rapides en qualifications que prévu. » reconnaît Helmut Marko dans sa traditionnelle chronique d’après course pour le site Speedweek.com appartenant à Red Bull.

« Peut-être que Ferrari avait un peu moins de carburant à bord avec les meilleurs temps de Charles Leclerc vendredi matin afin de remonter le moral des Tifosi. En course, Leclerc a terminé à seulement huit secondes du vainqueur et troisième derrière Norris. Ferrari était donc rapide. »

« A Miami et maintenant aussi à Imola, McLaren a réussi à amener de manière optimale les pneus Mediums et Durs dans la bonne fenêtre de travail. Les Anglais se sont également rapprochés de nous grâce à leurs améliorations techniques, et ils ont récemment présenté le meilleur package en termes de réglages de course. »

« A partir de là, je conclus que ce sera serré pour nous lors des courses à venir, et selon le circuit, les différences conviendront tantôt à une voiture, tantôt à une autre. »

« Si nous ne sommes pas dans une position optimale…mais dieu merci, nous avons toujours le facteur Max [Verstappen], ce qui nous a valu la victoire à Imola. »

Avant le Grand Prix de Monaco, Red Bull est leader du championnat du monde des constructeurs avec 268 points, soit 56 de plus que Ferrari et 114 de plus que McLaren. 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.