in

Honda veut savoir pourquoi la FIA ne lui a pas permis d’effectuer une modification sur son moteur à Suzuka

Après sa course à domicile,  Honda a révélé que la FIA lui avait interdit d’effectuer une modification sur son unité de puissance par le biais d’une directive envoyée juste avant le départ du Grand Prix du Japon.

Des problèmes d’oscillations à chaque passage de rapport touchant le moteur monté sur la monoplace de Pierre Gasly ont obligé le motoriste nippon à effectuer des modifications sur l’unité de puissance, Honda avait alors obtenu l’autorisation de la FIA d’effectuer ces travaux sous régime du parc fermé.

Mais peu avant le départ de la course, Honda a été informé par la FIA qu’il fallait revenir à l’ancienne version du moteur monté sur la Toro Rosso de Pierre Gasly, mais sans que le motoriste japonnais n’ait eu une réelle explication de la part des officiels.

Gasly a dû se débrouiller tout seul en piste pour faire en sorte d’ajuster ses changements de vitesse avec le couple du moteur, mais Honda veut désormais une explication claire de la part de la FIA afin de comprendre pourquoi l’instance dirigeante à soudainement changé d’avis.

« Nous avons soumis la requête de changement sous parc fermé à la FIA. » expliquait Toyoharu Tanabe, directeur technique de Honda, après le Grand Prix du Japon.

« Ils l’ont approuvée, c’est pourquoi ils ont publié le document. Je dois désormais comprendre précieusement pourquoi ils ont changé d’avis, et qui a fait quoi. »

« Nous étions surpris, car ils avaient dit oui, soudain, sur la grille ils nous ont dit non. Nous devons respecter la décision de la FIA, donc nous ne l’avons pas utilisé. »

Les deux pilotes Toro Rosso n’ont pas marqué de points au Japon, mais la performance de leurs monoplaces en qualifications le samedi (sixième et septième) a démontré tout le potentiel de la nouvelle spécification du moteur Honda introduit le week-end dernier au Japon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…