Masi : critiquer les commissaires n’est « pas acceptable »

22 novembre 2021
2
DOHA, QATAR - NOVEMBER 19: Adrian Newey, the Chief Technical Officer of Red Bull Racing and Red Bull Racing Team Principal Christian Horner walk in the Paddock before practice ahead of the F1 Grand Prix of Qatar at Losail International Circuit on November 19, 2021 in Doha, Qatar. (Photo by Mark Thompson/Getty Images) // Getty Images /

Le directeur de course de la FIA, Michael Masi, a déclaré qu’attaquer verbalement les bénévoles du sport n’était « pas acceptable » après que Christian Horner, le directeur de l’équipe Red Bull Racing, ait reçu une réprimande ce dimanche au Qatar à la suite de propos injurieux envers des commissaires de course.

Dans une interview d’avant-course avec Sky Sports F1 Horner a exprimé sa frustration face à ce qu’il percevait comme un « commissaire voyou » lorsqu’il a agité des doubles drapeaux jaunes lors des phases finales de la Q3 en qualifications à la suite de la crevaison subie par Pierre Gasly, et alors que Max Verstappen arrivait dans le dernier secteur au même moment.

Jugé coupable de ne pas avoir respecté ces drapeaux jaunes, le pilote Red Bull a reçu une pénalité de cinq places sur la grille de départ du Grand Prix du Qatar ce dimanche, ce qui a agacé son directeur Christian Horrner, qui a tenu des propos jugés « injurieux » par la FIA. Pour cet incident, Horner a reçu une réprimande et s’est engagé à participer au programme des commissaires de la FIA au mois de février prochain. En parallèle, le Britannique a également présenté ses excuses aux commissaires.

Bien qu’il a reconnu que Christian Horner semblait profondément « désolé » d’avoir tenu de tels propos, Michael Masi a toutefois insisté sur le fait que critiquer ouvertement les volontaires de la FIA n’était tout simplement pas tolérable.

« Je pense que vous ne devriez attaquer personne, surtout lorsque vous avez des milliers de bénévoles dans le monde entier qui consacrent énormément de temps à l’échelle mondiale. » a déclaré Masi.

« Sans eux, cela [le sport] ne pourrait pas avoir lieu et je défendrai chaque officiel bénévole, sur chaque piste de course du monde entier, car cela n’est pas acceptable. Ils agissent pour la sécurité, ils agissent dans l’intérêt de garder tout le monde en sécurité sur la piste. Je ne pense donc pas que quiconque devrait être critiqué pour avoir agi selon son instinct. »

2 Comments

  1. Masi se prend pour un demi dieu mais il ne fait que passer comme les autres, c’est l’avidité du pouvoir et de la gloire dans ce monde qui corromp le coeur des hommes.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.