charles leclerc ferrari

Il y a bien un effet « Charles Leclerc » sur la vente des billets pour le GP de France

Les belles performances du pilote Ferrari Charles Leclerc depuis le début de la saison ont eu un effet sur les ventes de billets pour le Grand Prix de France.

Même si Charles Leclerc n’est pas Français [il est Monégasque], cela n’empêche pas les fans d’apprécier le pilote Ferrari, qui a livré de belles performances en début de saison avec sa nouvelle équipe.

C’est au Grand Prix de Bahreïn que Charles Leclerc a le plus impressionné lorsqu’il a signé une superbe pole position au volant de sa Ferrari, alors qu’il a connu le lendemain une panne mécanique en course qui l’a privé d’une potentielle première victoire en Formule 1.

Pour le Grand Prix de France 2019, Charles Leclerc ne sera pas à domicile, mais c’est tout comme si l’on en croit  Christian Estrosi,  qui affirme que la pole position signée par le Monégasque au Grand Prix de Bahreïn a été un élément déclencheur dans la vente des billets.

« Malgré l’effet Mercedes, depuis le début du championnat, on sent une nette accélération [dans la vente des billets]. Les performances de Charles Leclerc jouent sans doute beaucoup. » explique Christian Estrosi, président du GIP Grand Prix de France, à F1only.fr

« C’est à partir de là [la pole de Leclerc à Bahreïn] que ça a commencé à vraiment décoller. Est-ce que c’est un effet Leclerc ?, est-ce que c’est un effet début de championnat ? »

« L’an dernier, nous étions sur l’effet nouveauté, et cette année sur sommes le vécu du championnat. »

« Nous sommes en train de rentrer dans une phase où dans l’esprit de tout le monde, ça y est, la France a son Grand Prix. Bientôt, on ne se rappellera même plus qu’il y a eu une interruption de dix ans. »

Vente de billets : Des chiffres dans la moyenne

Au niveau de la vente des billets pour le Grand Prix de France, qui se déroulera dans moins d’un mois maintenant sur le circuit Paul Ricard, Mr Estrosi se veut rassurant.

« Au niveau des ventes de billets, nous sommes légèrement en dessous du rythme de l’année dernière, ce qui est normal, car l’an dernier il y avait l’effet nouveauté et un certain engouement. »

« J’ai le sentiment qu’il y a une sorte de tassement en F1, mais nous sommes sur des indicateurs tout de même très rassurant. »

« Sur tout ce qui est hospitalité, on a vendu à 100%, avec une offre supérieure à l’année dernière, on a doublé. Je dirais que nous avons environ 20% de retard sur la billetterie par rapport à l’année dernière. »

« Nous avions à peu près 35% de retard il y a un mois par rapport à la même période l’an dernier et,  pour la même période là maintenant, nous sommes à 20% de retard. » conclut Mr Estrosi.

Achetez vos billets pour le Grand Prix de France 2019 en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

niki lauda obséques

La F1 fait ses adieux à Lauda

williams russell monaco

Lance Stroll souhaite « le meilleur » à son ancienne équipe Williams