juri-vips-f1-barcelone-red-bull
in

Jüri Vips comprend désormais pourquoi la F1 est si dure

L’Estonien Jüri Vips a vécu une expérience « incroyable » ce vendredi lorsqu’il a pu prendre pour la première fois le volant de la Red Bull RB18 sur la piste de Barcelone dans le cadre de la première séance d’essais libres du Grand Prix d‘Espagne. 

La réglementation de la Formule 1 stipule que tout au long de la saison au moins deux sessions d’EL1 doivent être accordées à des jeunes pilotes qui n’ont encore jamais pris le volant d’une monoplace de la catégorie reine. Ce vendredi en Espagne, l’équipe Red Bull a donc placé Jüri Vips – pilote junior du clan Red Bull – au volant de la RB18 de Sergio Perez durant la première séance d’essais libres à l’issue de laquelle il a terminé bon dernier avec 23 tours au compteur.

« Mon expérience a juste été incroyable, le simple fait de rouler durant le week-end d’un Grand Prix est un moment incroyable. Quand on me l’a annoncé, je n’arrêtais pas de penser au moment où j’ai débuté le karting, alors que c’était juste un passe-temps et maintenant je me retrouve dans une F1. » a déclaré Vips ce vendredi soir à Barcelone.

Concernant sa performance, l’Estonien admet qu’il a dû faire face à une charge de travail importante durant cette unique heure de roulage à sa disposition, ce qui ne lui a pas permis d’aller chercher un chrono : « C’était une session très chargée, nous avons beaucoup travaillé sur l’aérodynamique, donc nous n’avons jamais prévu de faire des tours poussés. »

« Je comprends pourquoi la F1 est si dure car ces sessions sont très mouvementées. Vous apprenez beaucoup en termes de pilotage, mais aussi en tant que pilote junior en voyageant avec l’équipe sur les courses, vous entendez les retours des pilotes, mais ressentir les sensations dans la voiture est utile pour moi et pour le travail que je fais dans le simulateur. »

aston-martin-f1-barcelone-AMR22

Soupçon de copie : Aston Martin a suivi un processus « normal » de développement avec sa F1

ferrari-f1-sainz-barcelone

Changement de châssis pour Sainz et Norris avant les qualifications à Barcelone