kevin magnussen

Kevin Magnussen : « J’ai pu rentrer chez McLaren parce que mon père y a couru »

Le Danois Kevin Magnussen a admis que c’ést grâce à son père qu’il a pu rejoindre la prestigieuse équipe McLaren en 2014 aux côtés de Jenson Button.

En 2014, l’équipe McLaren a titularisé le jeune Kevin Magnussen en remplacement de Sergio Perez, dont le contrat n’a pas été renouvelé.

Magnussen était à l’époque tenu en haute estime par le clan McLaren, qui le suivait et le soutenait depuis quelques années déjà, tout comme son père à la fin des années 90.

Le père de Kevin Magnussen a réussi à effectuer une pige pour McLaren-Mercedes en 1995 à l’occasion du Grand Prix du Pacifique en remplacement de Mikka Hakkinen.

Malheureusement, Jan Magnussen n’a pas réussi à trouver de volant pour la saison suivante et devra se rabattre sur le DTM.

« Mon père a pensé que ce serait agréable de le revivre à travers moi. » explique Kevin Magnussen dans le dernier podcast de la Formule 1.

« Cela ressemblait beaucoup à la façon dont il était lui-même arrivé chez McLaren (en 1995 en remplacement de Mika Hakkinen, victime d’une crise d’appendicite). »

« J’ai pu rentrer chez McLaren parce que mon père y a couru. Martin Witmarsch ( ancien team principal de l’équipe McLaren) a d’ailleurs dit ‘Nous avons encore des choses à terminer avec les Magnussen’. »

« Je pense qu’ils devaient penser qu’il auraient pu faire mieux avec mon père à l’époque. Mais cela a également mis beaucoup de pression et les attentes étaient grandes. Ils cherchaient souvent à savoir si je ferais les mêmes erreurs que mon père. »

Fin 2014, McLaren annonce l’arrivée de Fernando Alonso en remplacement de Kevin Magnussen pour la saison 2015, le pilote danois quant à lui devient troisième pilote pour l’équipe de Woking.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

toyoharu tanabe podium honda formule 1

Le directeur technique de Honda ne savait pas trop quoi faire sur le podium

SUEUR FROIDE canal+ romain grosjean

Selon Grosjean, les pilotes sont les seuls à savoir ce qui est bon pour la F1