in

Kubica regrette que Williams n’ait pas écouté ses pilotes en 2018

Robert Kubica estime que Williams n’a pas suffisamment écouté ses deux pilotes en 2018, ce qui aurait pu peut-être éviter à l’équipe britannique de se retrouver dernière au championnat du monde.

Le Polonais, qui était pilote de développement de l’équipe Williams en 2018, regrette que son employeur n’ait pas réussi à percevoir les signaux envoyés par ses deux pilotes dés le début de la saison concernant les performances de la FW41.

« Nous pensions vraiment avoir une bonne voiture en nous fiant aux données du simulateur et aux divers départements. Ils auraient dû écouter les pilotes et réagir plus vite. » estime Kubica dans un entretien accordé à AMUS.

« Je ne construis pas la voiture, mais parfois, le pilote prend conscience d’un problème plus tôt que le meilleur ingénieur du monde. »

« En début de saison, nous avions encore des problèmes de corrélation, et au final, ces écarts entre les outils et la réalité ont conduit à des erreurs de jugement avec la voiture. Cependant, nous avons fait de bons progrès dans la seconde moitié de saison, surtout dans le simulateur. »

« Nous avons débuté la saison avec beaucoup d’espoir, mais après l’avoir pilotée pendant les essais hivernaux, j’ai pensé que nous pourrions avoir un problème. »

« Les ingénieurs mettent parfois un peu plus de temps à comprendre les problèmes, c’est normal, parce que en tant que pilote, on ressent immédiatement certains problèmes, et bien que je sous parti assez longtemps, je sais encore ce qu’il me faut pour faire fonctionner une voiture, pour aller plus vite et en tirer le maximum. »

« Nous avons ensuite amélioré la voiture, mais lors du travail de développement, nous avons découvert d’autre points faibles qui n’avaient rien à voir avec les temps au tour. »

« De ce que nous avons pu voir par la suite, il était vraiment difficile de combler l’écart. Les autres ont aussi continué à se développer, Sauber était derrière nous en milieu de saison, mais ils ont continué à développer à un rythme incroyable et sont finalement arrivés en milieu de peloton. »

« Ce fut une saison difficile pour Williams, mais aussi une saison importante. Nous avons compris les erreurs et nous devons maintenant en tirer les leçons pour ne pas les répéter. Nous devons travailler sur le développement pour 2019 afin que cela ne se reproduise plus. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

OnePlus lance un smartphone en collaboration avec McLaren

Jean-Eric Vergne impatient d’en découdre