La F1 n’est pas « anti-américaine » estime le PDG de McLaren

Zak Brown McLaren
Le PDG de McLaren, Zak Brown

Le PDG de McLaren, Zak Brown, a déclaré que le rejet par la Formule 1 de la candidature d’Andretti à rejoindre la grille n’est en aucun cas le reflet d’une culture « anti-américaine » dans le sport.

En début d’année, la Formule 1 a déclaré qu’elle n’était pas disposée à donner à Andretti une place sur la grille à partir de 2025, la FOM ayant indiqué dans son compte rendu que l’arrivée d’Andretti aurait constitué selon elle un défi trop important pour développer une monoplace à temps, tout en sachant qu’une nouvelle règlementation introduite une année plus tard [en 2026] aurait obligé Andretti à développer une autre monoplace issue des nouvelles règles. 

L’engagement d’Andretti avait pourtant été approuvé par la FIA à la fin de l’année dernière, mais les détenteurs des droits commerciaux de la F1 ont estimé que le projet présenté par Andretti manque de crédibilité et a donc rejeté sa candidature.

Malgré ce refus, Andretti a poursuivi ses efforts pour mettre en place une équipe digne de ce nom et a même inauguré récemment de nouvelles installations au Royaume-Uni à Silverstone.

Mais alors qu’une réunion importante entre la FOM et Andretti a au lieu le week-end du Grand Prix de Miami, un groupe bipartite au Congrès américain dirigé par le Républicain John James a accusé la F1 dans une lettre d’un comportement anticoncurrentiel vis à vis d’Andretti et plus précisément des constructeurs automobiles américains.

Mais pour Zak Brown, la Formule 1 est un sport mondial et n’a jamais eu une culture anti-américaine, bien au contraire, puisque les détenteurs des droits commerciaux – Liberty Media – sont Américains.

« Je ne pense pas du tout qu’il y ait une culture anti-américaine au sein de la Formule 1. » a déclaré le PDG de McLaren à ESPN.

« Quand vous regardez le sport, vous avez des constructeurs européens, vous avez Ford [qui rejoindra Red Bull en 2026] d’Amérique du Nord, vous avez Honda du Japon. Le sport est donc extrêmement mondial. »

« Je n’ai jamais rencontré de favoritisme ou de négativité envers aucune région du monde. Le monde entier participe à la Formule 1. En ce qui concerne l’Amérique, nous sommes passés d’une course à trois courses en Amérique, y compris le plus investissement que la Formule 1 ait jamais réalisé, à Las Vegas. »

« Vous avez Ford qui s’est récemment lancé dans le sport, je dirige moi-même l’une des meilleures équipes du sport [Brown est Américain]. Vous avez aussi Netflix, qui a été fantastique pour le sport à l’échelle mondiale, mais plus particulièrement en Amérique du Nord. »

« Et maintenant, nous avons Brad Pitt qui va tourner un film mondial basé aux Etats-Unis et qui fera des merveilles pour le sport. »

« Je pense que ce que Liberty a fait pour le sport est incroyable. Si vous regardez ce que nous devions faire pour le sport, nous avions besoin d’un contrôle des coûts ; nous l’avons maintenant, et cela produit la grille la plus serrée de l’histoire de la Formule 1. »

« Je comprends les frustrations [d’Andretti], mais les affirmations selon lesquelles ‘la Formule 1 n’accueille pas l’Amérique’ sont malheureuses. Le problème se situe entre Andretti et la Formule 1 au sujet de la valeur ajoutée. »

1 Comment

  1. C’est effectivement plus simplement un oligopole assez conservateur constitué des équipes qui ont eu la chance d’êtres inscrites au bon moment qui obture les conditions d’accès à de nouveaux arrivants
    C’est autant une question de revenus que de « protection » des valeurs capitalistes des équipes présentes, représentant une forme de manipulation des cours
    Ce qui est étonnant est que ce blocage de la FOM au détriment de la richesse du spectacle semble aller à l’encontre des intérêts de Liberty Média

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.