La FIA enquête sur les allégations d’un lanceur d’alerte

6 mars 2024
1
Mohammed Ben Sulayem (au centre), président de la FIA

La FIA a confirmé l’ouverture d’une enquête interne après avoir reçu un rapport dans lequel un lanceur d’alerte dont l’identité est gardée secrète détaille des allégations impliquant certains membres de l’organisation, dont le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem.

Cette semaine, la BBC a publié un article dans lequel le média britannique indique qu’un lanceur d’alerte aurait déclaré à la FIA dans un rapport que le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem, serait intervenu pour faire annuler une pénalité infligée au pilote Aston Martin Fernando Alonso lors du Grand Prix d’Arabie Saoudite 2023 qui s’est disputé sur le circuit de Djeddah.

Au lendemain de cette première révélation, la BBC a publié un deuxième article dans lequel elle indique que le fameux lanceur d’alerte accuse une nouvelle fois le président de la FIA. Dans le rapport consulté par la BBC, le lanceur d’alerte indique « qu’a la demande du président de la FIA » il a été demandé de trouver un moyen pour ne pas homologuer le circuit urbain de Las Vegas en 2023 lorsque la Formule 1 a signé son grand retour dans le Nevada après plusieurs décennies d’absence. 

Dans ce rapport du responsable de la conformité de la FIA adressé à son comité d’éthique, le lanceur d’alerte aurait déclaré que « le but était de trouver des défauts à la piste afin de refuser la licence », ce qui aurait alors empêché les Formule 1 de rouler sur ce tracé. Le lanceur d’alerte poursuit en indiquant que « les problèmes sur le circuit étaient censés être identifiés artificiellement indépendamment de leur existence réelle, dans le but ultime de retirer la licence. »

Suite à ces révélations, la FIA a confirmé qu’une enquête interne a été ouverte en indiquant que le responsable de la conformité avait bien reçu un rapport « détaillant des allégations potentielles impliquant certains membres ».

« Il est regrettable et source d’inquiétude que l’affaire ait été divulguée aux médias sans aucune autorisation préalable et que certains éléments du rapport aient été rapportés de manière inexacte. » indique la FIA.

L’instance dirigeante a également ajouté qu’elle « évalue ces préoccupations afin de garantir que la procédure régulière est méticuleusement suivie. »

1 Comment

  1. 2 articles à la suite sur le Pdt de la FIA et 2 fois que vous mettez une photo avec Horner alors qu’il n’est pas concerné. Ce n’est pas un peu trop orienté à votre goût ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.