drs abou dhabi

La FIA explique pourquoi le DRS n’a pas fonctionné à Abou Dhabi

La FIA a expliqué pourquoi le sytème DRS était inutilisable ce dimanche lors des 17 premiers tours du Grand Prix d’Abou Dhabi.

Habituellement à partir de la fin du second tour de course, les pilotes reçoivent l’autorisation de la part de la FIA d’utiliser le système DRS dans les zones prévues à cet effet pendant la course.

Mais ce dimanche à Abou Dhabi, aucun pilote n’a été autorisé à utiliser le DRS pendant les 17 premiers tours de course en raison d’un crash du serveur.

« Pour faire simple, il s’agissait d’un crash des données du serveur. » a expliqué Michael Masi, le directeur de course de la FIA.

« Il y a énormément de choses qui se passent spontanément, mais il s’agissait essentiellement d’un crash des données du serveur. »

« Les chronos fonctionnaient correctement comme nous avons pu le voir, mais il s’est crashé et nous l’avons directement désactivé [le serveur]. »

« Nous avons effectué diverses vérifications entre la FIA et le Groupe F1 pour nous assurer que tout fonctionnait bien. Jusqu’à ce moment-là, nous n’allions pas tenter notre chance tant que nous n’étions pas confiants. »

« Les signaux du DRS qui se dirigeaient vers les voitures ne contenaient en réalité aucun flux fiable. Je ne préfère pas penser aux impacts que cela aurait eu, mais nous avons préféré déconnecter le système par mesure de précaution. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

mclaren f1

Quatrième au championnat, McLaren est devenue l’équipe la meilleure des autres

F1 Renault F1 grand prix d'abou dhabi

Renault F1 termine à la cinquième position en 2019