La Formule 1 remet les pendules à l’heure après les critiques des promoteurs

Il y a quelques jours, certains promoteurs de Grand Prix ont pris la peine de publier un communiqué visant à critiquer la stratégie des propriétaires de la F1, Liberty Media.

Dans ce communiqué, la FOPA [Association des promoteurs de la Formule 1] réclamait davantage de clarté et de collaboration de la part de Liberty Média, tout en pointant du doigt le fait que les fans ne pouvaient quasiment plus regarder la Formule 1 sans passer par un système de télévision à péage.

Mais parmi les promoteurs de Grand Prix, certains se sont désolidarisés de la FOPA ces derniers jours, notamment le Grand Prix du Mexique ou le Grand Prix de Russie, qui ont tous les deux pris la défense de Liberty Média.

Le PDG de la F1, Chase Carey, a tenu à s’exprimer dans les colonnes d’ESPN et à répondre directement aux promoteurs ayant accusé Liberty Média, alors qu’une réunion entre la F1 et les promoteurs venait de se tenir la veille de la publication du communiqué de presse de la FOPA.

« En réalité, personne n’en a parlé [à la réunion], ils ont juste mis ça dans leur communiqué de presse, ce qui est un peu étrange. » s’étonne Chase Carey.

« J’ai trouvé cela étrange, car ils ont fait ça la veille [de la réunion], nous avions déjà organisé une journée pour parler des initiatives, et ils – enfin seulement quelques personnes – ont sorti un communiqué de presse disant que nous devions discuter des initiatives. C’est ce qu’il y avait de plus étrange. »

Chase Carey assure pourtant que, malgré les critiques de certains dans ce communiqué, la réunion ayant eu lieu entre la F1 et les promoteurs a été très positive,

« Elle a été incroyablement positive, j’ai même trouvé qu’il y avait un énorme soutien de la part d’une grande majorité. »

« Ils ont une grande reconnaissance pour ce que nous faisons, et le fait que certains aient voulu trouver quelque chose dont il fallait se plaindre, c’est la vie. »

« Cela ne changera pas ce que nous faisons, ils estiment que la F1 pour eux et de manière générale est dans une bien meilleure situation qu’il y a quelques années et qu’elle va dans la bonne direction. »

« Dans ce sport on dirait qu’on aime bien discuter. Discutons d’abord et agissons ensuite. Il y a des problèmes que nous devons résoudre, et il y a d’autre promoteurs qui se montrent offensifs quant à leur volonté de faire partie du calendrier, mais nous n’avons pas beaucoup de places. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Williams assure avoir résolu la plupart de ses problèmes

Pierre Gasly dévoile son nouveau casque pour 2019