La Française Doriane Pin débute sa saison en F1 Academy à Djeddah

6 mars 2024
3
La Française Doriane Pin fait partie du programme junior de Mercedes

La Française Doriane Pin s’apprête à faire ses débuts officiels en F1 Academy ce week-end sur le circuit de Djeddah en Arabie Saoudite et la native d’Ivry-sur-Seine compte bien décrocher le titre et suivre le chemin de ses rêves vers la Formule 1.

Considérée comme l’une des jeunes stars les plus brillantes du sport automobile, la réputation de Doriane Pin la précède. À seulement 20 ans, elle s’est frayée un chemin vers la gloire dans les Ferrari Challenge Europe Series, remportant neuf des 14 courses, et a marqué de son empreinte le Championnat du Monde d’Endurance dans la catégorie LMP2, en tant que première femme à remporter le prix ​​ »Révélation de l’année ».

Considérée comme l’une des principales prétendantes de la saison 2024, la pilote française est impatiente de débuter cette saison 2024 de la F1 Academy. 

« Je me sens bien, je suis heureuse de faire partie de la série. En plus de la F4 UAE que j’ai pu faire en janvier et février, c’est une bonne série pour apprendre et je suis heureuse de passer à la monoplace après trois ans en endurance. » a déclaré Doriane Pin sur le site de la F1 Academy à la veille du Grand Prix d’Arabie Saoudite.

« C’est une catégorie à laquelle j’ai toujours voulu appartenir, et j’ai cette chance maintenant avec Mercedes et Iron Dames, donc j’en suis vraiment contente. »

« Bien sûr, j’ai toujours eu le rêve de la Formule 1 en tête depuis l’âge de quatre ans. Cela a toujours été mon objectif et je pense qu’apprendre en endurance n’est pas si mal. »

« Il y a des catégories et des championnats vraiment intéressants, donc je suis heureuse et je me sens prête à franchir cette étape maintenant. »

Alors qu’elle doit encore s’adapter à son « nouvel environnement » Doriane Pin n’a qu’un seul et unique objectif cette année en F1 Academy : « Toujours se battre pour le sommet, pour gagner, pour remporter le titre, c’est l’objectif évident de l’année. »

« Nous nous préparons autant que possible pour être prêtes. Le niveau est élevé, nous le savons toutes et ce sera intéressant. Nous devons être régulières et rapides toute l’année sur chaque circuit, même si je ne connais pas la plupart d’entre eux. C’est une série super intéressante et bien sûr, je ferai de mon mieux pour y parvenir. »

« Les monoplaces sont très différentes de ce que je conduisais auparavant. Les GT sont plus lourdes, la voiture est super lourde et aussi en LMP2, il y a un peu plus d’appui mais elle est aussi plus lourde. Le style de conduite est donc complètement différent. » 

« La F4 Asie du Sud-Est et les Émirats arabes unis m’ont aidé à développer mes compétences, ma technique avec cette voiture qui est très technique avec un très faible appui. C’est intéressant et aux Emirats Arabes Unis surtout, il y a un bon plateau avec 35 voitures en piste. Nous avons beaucoup de gars avec qui nous comparer, donc c’était bien de se préparer pour cette année. »

Cette année, Doriane Pin représentera Mercedes en F1 Academy avec l’équipe Prema Racing après avoir rejoint le programme des jeunes pilotes du constructeur allemand. La Française ne cache pas sa fierté de représenter l’une des plus grandes marques automobile au monde : « Honnêtement, je me suis senti très honorée de cela. »

« En représentant Mercedes, c’est l’une des équipes les plus titrées de la Formule 1 et je pense que je peux apprendre beaucoup d’elle. Je suis vraiment heureuse de tout le travail que nous avons commencé ensemble et j’ai hâte d’atteindre certains objectifs ensemble. »

Pour rappel, la F1 Academy – catégorie de monoplaces 100% féminine – dispute sa saison 2024 en parallèle de sept manches du calendrier de la Formule 1.

Calendrier F1 Academy 2024 

Destination Dates
Arabie Saoudite 7/9 mars
Miami 3/5 mai
Espagne 21/23 juin
Pays-Bas 23/25 août
Singapour 20/22 septembre
Qatar 29 nov/1er déc
Abou Dhabi 5/8 décembre

3 Comments

  1. « Bien sûr, j’ai toujours eu le rêve de la Formule 1 en tête depuis l’âge de quatre ans. »
    Quatre ans !
    Elle a déjà un record de précocité !
    C’est toujours ça !
    Mais je crains pour elle, que le machisme latent dans la F1 ne soit insurmontable !

    • Contre le machisme, il n’y a qu’un sport mixte pour le combattre. Réunir des pilotes femmes, avec chefs d’équipe femmes et des commentateurs femmes, ça n’apporte rien sinon un groupe plus sectaire que celui que l’on dénonce.

      On parlait de racisme mais Hamilton y est arrivé facilement en F1 parce que son talent était évident.

      Tout part du nombre de candidats à la base en karting. En France, sur 50000 licenciés à la FFSA, il y a 6000 femmes. Sur ce nombre, 1 arrivera en F1 tous les 10 ans, peut-être 2 en période faste.

      Ce serait en fait plus facile si la F1 était comme il y a trente ans avec 10 bons pilotes sur 30 et donc 20 qui achètent leur baquet car avoir une femme en F1 apporterait beaucoup d’argent et de visibilité. Dans la F1 de 2024 où il y a 1.5 sec entre premier et dernier et non pas 8, c’est devenu impossible. Et il faut les points de super licence.

  2. Série qui n’ira pas loin s’il n’y a pas de véritable récompense à la fin de chaque année avec un baquet en F2.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.