sebastian vettel ferrari

La Scuderia Ferrari aura « différents éléments » à évaluer au Grand Prix d’Autriche

Le directeur de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto, explique que son équipe va devoir tester différents éléments ce week-end en Autriche sur la SF90.

Au Grand Prix de France, la Scuderia Ferrari a apporté divers éléments sur la SF90, mais après les premiers essais libres, l’équipe de Maranello a décidé de ne pas utiliser certaines pièces pour le reste du week-end.

Pour le Grand Prix d’Autriche, Ferrari va donc à nouveau travailler sur plusieurs nouveaux éléments pour essayer de comprendre ce qui ne fonctionnait pas au Castellet sur les nouvelles pièces.

« Nous sommes heureux de pouvoir revenir aussi vite en piste, car c’est le meilleur moyen de nous remettre à l’essai pour essayer de comprendre les éléments qui n’ont pas fonctionné comme prévu en France. » explique Mattia Binotto, le directeur de la Scuderia Ferrari.

« Nous avons plusieurs éléments à tester principalement afin de nous donner une idée plus précise des raisons pour lesquelles certaines des mises à jour apportées au Castellet n’ont pas fonctionné comme prévu. »

« La piste autrichienne est très différente du Paul Ricard. Le premier secteur a de longues lignes droites et des zones de freinage en ligne droite, tandis que la seconde partie est plus serrée, avec une combinaison de virages à basse et moyenne vitesse. »

« Les prévisions sont très chaudes. Le week-end sera donc très exigeant sur le plan du refroidissement, à la fois pour le moteur et les freins, ce qui signifie que la gestion des pneus sera également très difficile. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

romain grosjean haas

Quatrième en 2018, Romain Grosjean espère pouvoir réitérer l’exploit en Autriche

kimi raikkonen alfa romeo

Kimi Raikkonen : « Les mises à niveau fonctionnent sur la voiture »