Nico Hulkenberg (GER) Renault F1 Team RS19. Spanish Grand Prix, Sunday 12th May 2019. Barcelona, Spain.

La situation devient critique pour Renault, désormais huitième

Renault n’a pas marqué de points au Grand Prix d’Espagne, Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg terminant respectivement douzième et treizième ce dimanche sur le Circuit de Barcelona-Catalunya.

Daniel Ricciardo a gagné une position à la fin du premier tour avant de maintenir son rang. L’Australien n’a pu progresser davantage jusqu’à ce qu’une intervention tardive de la voiture de sécurité ne regroupe le peloton. Ricciardo a alors tenté sans succès d’obtenir la dixième place.

Qualifié seizième, Nico Hulkenberg s’est élancé depuis la voie des stands en raison d’une pénalité infligée après les qualifications. Profitant de l’occasion pour ajouter de nouveaux éléments sur le moteur de sa voiture, l’Allemand a réalisé un bon début de course pour se repositionner dans le peloton, mais il a également fini hors des points après la neutralisation par la voiture de sécurité.

« Barcelone est toujours un bon week-end pour évaluer la compétitivité de la voiture et de l’équipe comme les premières courses en dehors d’Europe ne sont pas les plus représentatives. » explique Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault.

« Le peloton est très serré et tout écart peut mener à de spectaculaires variations. Néanmoins, le résultat est clair même si quelques points étaient possibles sans la voiture de sécurité : nous sommes en décalage avec les objectifs que nous nous étions fixés. »

« Les essais de la semaine prochaine viennent au bon moment pour évaluer plus en profondeur certains domaines de la monoplace et d’importants éléments de développement pendant que nous définissons notre plan d’action à court et à moyen terme pour nous remettre d’un mauvais début de saison qui n’affecte en rien notre détermination et nos objectifs à long terme. »

Au championnat du monde, Renault occupe désormais la huitième place au classement des constructeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

sebastian vettel ferrari

Mattia Binotto : « C’était une leçon, mais nous n’abandonnons pas »

nico hulkenberg renault

Hulkenberg voit le bon côté des choses : « J’étais à l’aise au volant »