cockpit williams fw42

La Williams FW42 souffre d’un problème « fondamental »

C’est désormais devenu officiel après la première séance de qualifications de l’année à Melbourne, l’équipe Williams est la lanterne rouge de la grille en 2019.

Avec ses deux pilotes qui occupent les deux dernières positions sur la grille de départ en Australie, l’équipe Williams a prouvé à tout le monde qu’elle n’avait absolument pas évolué au cours de l’hiver.

Dernière en 2018, l’écurie de Grove débute la saison 2019 exactement à la même position, alors que les deux pilotes doivent évoluer avec une monoplace affecté par un problème « fondamental » selon George Russell, le coéquipier de Robert Kubica.

« Il y a un problème fondamental dont je ne veux pas discuter publiquement. Nous comprenons de quoi il s’agit, mais cela ne veut pas dire que nous allons nous lever lundi matin et rectifier la situation. » a expliqué George Russell, qui a terminé avant dernier de la séance de qualifications ce samedi à Melbourne.

« Pour changer quelque chose d’aussi fondamental, il faudra des mois de développement et de travail dans le simulateur. Malheureusement, il faut faire avec pour le moment et il nous faudra un certain nombre de courses avant de pouvoir nous battre. »

« Je pense qu’une fois que nous aurons résolu ce problème, il y aura un grand saut. Nous serons probablement toujours à l’arrière de la grille, mais avec une chance de nous battre parce que pour le moment, nous n’avons vraiment aucun espoir car nous sommes trop loin derrière. »

Rappelons que Williams est arrivée aux essais hivernaux avec déjà plus de deux jours de retard sur le reste de la grille, tandis que le directeur technique de l’équipe a quitté ses fonctions à peine une semaine avant le Grand Prix d’Australie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

La grille de départ officielle du GP d’Australie

lando Norris mclaren

Sondage : Qui remportera le Grand Prix d’Australie 2019 ?