Le communiqué de presse de la FOPA a été mal interprété

Le promoteur du Grand Prix d’Azerbaïdjan a déclaré que le communiqué de presse publié par la FOPA [Association des Promoteurs de GP] la semaine dernière avait été mal compris par les dirigeants de la F1.

La lettre publiée par la FOPA pour interpeller la F1 sur certains agissements a mis le feu aux poudres la semaine dernière, obligeant le patron de la F1, Chase Carey à sortir de son silence pour répondre aux promoteurs.

Carey ne comprenait pas pourquoi les promoteurs de certains Grands Prix se sont sentis obligés de publier un tel communiqué pour régler des problèmes qui auraient pu être résolus en interne.

Mais pour le promoteur du Grand Prix d’Azerbaïdjan, qui fait partie de la FOPA, cette lettre a tout simplement été mal interprétée.

« Nous sommes membres de la FOPA et j’étais présent à cette réunion, mais il n’a jamais été évoqué l’idée d’attaquer la Formule 1 ou de les forcer à faire quelque chose qu’ils ne font pas maintenant. » explique le promoteur du Grand Prix d’Azerbaïdjan à ESPN.

« L’idée première de la FOPA est que les promoteurs se rassemblent et parlent d’une seule voix des choses qui ne sont pas dans les contrats, les choses qui changent dans notre industrie pour pouvoir améliorer le sport. »

« En fin de compte, il s’est avéré qu’il s’agissait d’un communiqué de presse contre la Formule 1, mais ce n’était pas l’intention première. Nous voulions exprimer notre préoccupation à la F1 au sujet de ce qui pourrait être amélioré. »

« Nous nous sommes trompés, et la Formule 1 n’était pas contente de ce déroulement. Je pense que nous avons appris une leçon, et que la future collaboration entre la FOPA et la F1 sera plus constructive. »

« Il s’agit en fait de petites choses, comme pour les grid girls par exemple, où de nombreux promoteurs ne savaient pas que cela se passerait jusqu’à ce que cela change. Un promoteur veut être informé de ces petites choses avant que cela ne paraisse dans la presse. »

Cette semaine, le Grand Prix d’Azerbaïdjan a signé un nouveau contrat avec la Formule 1 pour trois saisons de plus au calendrier. Le GP urbain qui se déroule dans les rues de Bakou sera donc au calendrier de la F1 jusqu’en 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Haas va battre Red Bull sur certaines courses en 2019, selon Rich Energy

McLaren veut éviter de faire des prédictions pour 2019