capot moteur ouvert F1

Le gel du développement des moteurs pourrait devenir une réalité en F1

Ross Brawn, le manager sportif de la F1, laisse entendre que le gel du développement des moteurs pourrait devenir une réalité.

La Formule 1 vient de présenter les nouveaux règlements qui entreront en vigueur en catégorie reine du sport automobile à partir de la saison 2021, alors que la principale révolution concernera essentiellement l’aérodynamique.

En 2021, il n’y aura donc pas de changements majeurs sur les unités de puissance, ce qui pourrait à nouveau nous offrir de grands écarts de performance entre les différents motoristes.

Le seul moyen de réduire cet écart serait donc de geler le développement des moteurs, ce qui permettrait également à la Formule 1 d’intégrer un biocarburant, plus respectueux de l’environnement.

Mais Ross Brawn rappelle que les motoristes ne voudront pas geler le développement des moteurs tant que les écarts significatifs n’auront pas été réduits.

« Il y a deux obstacles à cela. D’une part, les constructeurs ne seront d’accords que lorsque les quatre moteurs auront atteint le même niveau et, d’une autre part, l’autre problème est celui des carburants. » explique Ross Brawn à AMUS.

« Nous souhaitons promouvoir les carburants sans carbone, mais pour cela, le développement des moteurs devra être gelé progressivement. »

« Peut-être y aura t-il un système de jetons permettant aux constructeurs de se développer ou d’adapter les moteurs à un nouveau carburant. »

Renault en faveur du gel du développement des moteurs

Rappelons que l’équipe Renault est en faveur d’un gel du développement des moteurs en Formule 1.

« Les biocarburants, le gel partiel, progressif ou total ? A notre avis, nous devons résoudre tous ces aspects. » a déclaré récemment Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing.

« Si nous voulons que la F1 ne coûte pas vraiment plus cher, il n’y aura pas d’autres choix que de stopper l’évolution des moteurs. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

christian horner red bull

Horner rappelle que 2019 n’était qu’une année de transition pour Red Bull Racing

Renault F1 Team

Pat Fry viendra « renforcer le leadership » du département technique d’Enstone chez Renault