F1 - Le GP d'Australie se tiendra bien en novembre, avec ou sans spectateurs
in

Le GP d’Australie se tiendra bien en novembre, avec ou sans spectateurs

Initialement prévu comme manche d’ouverture le 21 mars prochain, le Grand Prix d’Australie a dû être reporté le 21 novembre à cause des restrictions liées à la crise sanitaire imposées dans le pays.

Les organisateurs de la courses espèrent ainsi pouvoir accueillir du public dans le respect des conditions sanitaires même si l’éventualité d’un huis clos reste une probabilité.

« Ce n’est pas une hypothèse que j’envisage pour le moment, car je pense toujours que nous pourrons avoir du public. » a déclaré à nos confrères de speedcafe.com, Andrew Westacott, le PDG de l’Australian Grand Prix Corporation qui organise la course.

« Ma volonté a toujours été que, si nous sommes engagés et que nous sommes sur le calendrier, alors nous avons l’intention d’honorer cet engagement. »

« Si nous pouvons faire venir les pilotes et les équipes ici en Australie, alors nous pourrons travailler. »

« J’ai précisé à plusieurs reprises que nous disposions de 176 hectares de parc extérieur, 10,6 kilomètres de piste, nous avons des conceptions merveilleusement adaptables pour les installations diverses, pour les tribunes et en plein air pour l’admission générale. »

« Ainsi, à bien des égards, l’Albert Park entre dans la même catégorie que les parcs extérieurs, les sentiers pédestres, les centres commerciaux, les plages et les lieux de divertissement. »

« Donc, la logique dit : pourquoi ne pourrait-il pas y avoir une foule tant que nous nous assurons qu’il y ait des codes QR et une traçabilité partout ? Je pense que nous pouvons très bien y parvenir. » précise encore Westacott.

N’étant pas un circuit permanent, les organisateurs devront néanmoins savoir plusieurs mois à l’avance si le public sera autorisé à se rendre à l’événement.

« Ces décisions doivent être prises dans les cinq à six mois qui viennent, selon moi. » ajoute Westacott.

Le tournoi de tennis de l’Open d’Australie, qui doit se dérouler en février à Melbourne, sera un véritable test grandeur nature pour l’organisation d’un événement sportif d’envergure mondiale : « Je souhaite vraiment que tout se passe bien pour l’Open d’Australie, pour les organisateurs, pour les fans et je crois aussi que cela va fonctionner. »

« Nous travaillerons avec le DHHS (ndlr : le ministère de la Santé australien) et le gouvernement pour vraiment nous assurer que tout ce qu’ils apprennent de l’Open d’Australie pourra être mis à profit pour rationaliser les processus de la Formule 1, les rendre plus sûrs, et peut-être même éliminer toute frustration pour les visiteurs et aussi pour les habitants de Melbourne. » conclut Westacott.

 

F1 - Binotto trouve des similitudes entre Charles Leclerc et Michael Schumacher

Binotto trouve des similitudes entre Charles Leclerc et Michael Schumacher

F1 - Vettel a une approche "complètement différente" avec Aston Martin par rapport à ses débuts avec Red Bull

Vettel a une approche « complètement différente » avec Aston Martin par rapport à ses débuts avec Red Bull