Le patron de Mercedes demande à la FIA d’augmenter le quota moteur en 2019

11 septembre 2018

Le directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff, aimerait que la FIA se penche sur le quota de 3 moteurs accordés aux équipes de Formule 1 pour une saison, qui selon l’Autrichien, devrait être revu à la hausse pour la saison prochaine.

Dés le début de la saison 2018, Renault avait déjà calculé qu’elle utiliserait plus de trois moteurs pour cette campagne 2018, alors que Mercedes n’y a pas échappé non plus avec l’introduction d’une quatrième unité de puissance sur la voiture de Valtteri Bottas au Grand Prix de Belgique.

Rappelons que chaque pilote recevant un quatrième moteur au cours de la saison se voit recevoir une pénalité sur la grille de départ du Grand Prix où a lieu ce changement, la FIA n’accordant que trois unités de puissance par pilote pour une saison complète.

Selon Toto Wolff, ce quota devrait être revu à la hausse l’année prochaine, mais curieusement, le directeur exécutif de l’équipe Mercedes ne remet pas en cause le système de pénalité, qui sert selon lui à limiter les coûts.

« Si nous nous débarrassons de ce système [de pénalités], nous aurons des moteurs en qualifications et nous apporterons de nouveaux moteurs à chaque course et les coûts deviendront alors incontrôlables. » explique Toto Wolff, cité par Motorsport-Total.com

« Nous devrions parler de cela, et le coût de l’ajout d’un quatrième moteur devrait être comparé à l’avantage d’éviter de recevoir trop de pénalités, car ce n’est pas génial pour les fans bien-sûr. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.