Le PDG de McLaren veut des sanctions exemplaires contre les tricheurs en F1

17 octobre 2022
2
Zak Brown, CEO, McLaren Racing

Le PDG de McLaren, Zak Brown, aurait envoyé récemment une lettre à la FIA dans laquelle l’Américain demande à l’instance dirigeante une sanction plus sévère qu’une simple amende pour les équipes qui dépassent le plafond budgétaire en Formule 1.

Récemment, la FIA a confirmé que deux équipes de la grille [Red Bull et Aston Martin] sont en violation de la réglementation concernant le plafond budgétaire de 145 millions que toutes les écuries devaient respecter l’an dernier lors de la saison 2021. Mais alors que les premières rumeurs suggéraient que Red Bull avait dépassé le plafond de plus de 5%, la FIA a indiqué qu’il ne s’agissait que d’une infraction « mineure » et qu’aucune sanction n’avait encore été prononcée.

L’équipe Aston Martin pour sa part a été reconnue coupable d’une violation dans la procédure de soumission des comptes, mais là encore, la FIA n’a prononcé aucune sanction à l’encontre de l’écurie du constructeur britannique.

Mais alors que la FIA décide actuellement d’une sanction appropriée pour ces deux équipes, voilà que le PDG de McLaren (dont l’équipe a bien reçu son certificat de conformité) s’en prend indirectement à Red Bull et Aston Martin – sans toutefois jamais les citer – à travers une lettre qui aurait été envoyée à la FIA et au PDG de la F1 selon la BBC et dans laquelle Zak Brown laisse entendre que Red Bull aurait pu obtenir un avantage significatif l’an dernier en dépassant le plafond budgétaire et l’Américain n’hésite pas à parler de triche.

« Le manquement aux dépenses excessives, et éventuellement les manquements à la procédure, constituent de la triche en offrant un avantage significatif sur les réglementations techniques, sportives et financières. » aurait écrit le PDG de McLaren dans cette lettre consultée par la BBC.

« La FIA a mené un processus extrêmement approfondi, collaboratif et ouvert. Nous avons même eu droit à une répétition générale d’un an (en 2020), avec amplement l’occasion de demander des éclaircissements si les détails n’étaient pas clairs. Donc, il n’y a aucune raison pour qu’une équipe se dise maintenant qu’elle est surprise. »

« En fin de compte, toute équipe qui a trop dépensé a obtenu un avantage injuste à la fois dans le développement de la voiture de l’année en cours et de l’année suivante. Nous ne pensons pas qu’une sanction financière à elle seule serait une sanction appropriée pour un manquement aux dépenses excessives ou un manquement grave à la procédure. Il doit clairement y avoir une pénalité sportive dans ces cas, comme déterminé par la FIA. »

« Nous suggérons que le dépassement soit pénalisé par une réduction du plafond des coûts de l’équipe dans l’année suivant la décision, et que la pénalité soit égale au dépassement plus une amende supplémentaire – c’est-à-dire un dépassement de 2 millions de dollars en 2021, ce qui est identifié en 2022, entraînerait une déduction de 4 millions de dollars en 2023. »

« Pour le contexte, 2 millions de dollars représentent une mise à niveau de 25 à 50% par rapport à un budget annuel de développement et [les équipes] auraient donc un avantage positif significatif et durable. En outre, nous pensons qu’il devrait y avoir des pénalités sportives mineures pour les dépenses excessives dont une réduction de 20% du temps de CFD et de soufflerie. Celles-ci devraient être appliquées l’année suivante, pour atténuer l’avantage injuste dont l’équipe a et continuera de bénéficier. »

Une annonce de la part de la FIA est attendue dans les prochains jours pour connaître l’ampleur des éventuelles sanctions infligées à Red Bull et Aston Martin…

2 Comments

  1. Si Brown souligne qu’il veut des sanctions exemplaires c’est qu’il sait d’avance que les sanctions seront ridicules.

    C’est de la com…

  2. C’est beau… noble… mais pourquoi avoir voté en 2020 un règlement qui ne prévoit pas ces sanctions ?

    Ah, oui, c’est vrai, c’est comme les points de Suzuka, un petit problème de lecture avant signature.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.