président de Ferrari John Elkann

Le président de Ferrari était très « énervé » de voir ses deux voitures abandonner

Le président de Ferrari John Elkann a admis qu’il était très énervé dimanche dernier lorsqu’il a vu ses deux pilotes abandonner au Grand Prix du Brésil.

Dimanche dernier à Interlagos, les deux pilotes Ferrari se sont touchés en piste et ont dû abandonner tous les deux en raison des dégâts trop importants sur leur monoplace respective.

Le président de Ferrari John Elkann [à droite sur le photo d’illustration de cet article], qui n’était pas au Brésil le week-end dernier, a vu à distance ses deux pilotes se toucher et s’éliminer mutuellement d’une course qui aurait pu rapporter de gros points supplémentaires à la Scuderia Ferrari.

Mais plus que les points, c’est bien l’image de l’équipe de Maranello qui a le plus souffert de ce double abandon.

« Ce qui est arrivé dimanche m’a non seulement beaucoup énervé, mais cela m’a également fait comprendre l’importance de Ferrari. » a déclaré le président de Ferrari John Elkann ce jeudi à Turin lors de la journée des investisseurs de la société Exor.

« Il n’est pas nécessaire que les pilotes, aussi bons soient-ils, oublient qu’ils courent pour Ferrari et la chose la plus importante est que Ferrari gagne et cela n’a pas été fait. Mattia Binotto a été très clair en ce sens. »

« Ça été une saison extraordinaire pour Ferrari en termes de pole positions, mais malheureusement, elles n’ont pas toutes été converties en victoire. »

Au championnat du monde des constructeurs, la Scuderia Ferrari est assurée de terminer la saison 2019 à la seconde place, alors qu’il ne reste qu’une seule course.

[bctt tweet= »Le président de Ferrari très énervé de voir ses deux monoplace abandonner au Brésil #F1″ username= »f1_fr »]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Valtteri Bottas tests barcelone

Essais hivernaux F1 2020 : Les billets sont en vente

fernando alonso mclaren

Alejandro Agag accueillerait volontiers Alonso et Hamilton en Formule E