charles leclerc ferrari

Leclerc : « Nous n’abandonnerons pas tant que tout est possible »

Charles Leclerc semble plus motivé que jamais pour essayer de rattraper Mercedes à la veille du Grand Prix d’Autriche, bien que le Monégasque soit conscient que la tâche ne sera pas facile.

Après un Grand Prix de France où il a terminé à la place du meilleur des autres derrière les deux Mercedes, Charles Leclerc se veut confiant quant aux chances de la Scuderia de réduire considérablement l’écart avec l’équipe du constructeur allemand.

Cependant, Leclerc admet que dans l’immédiat la situation ne tourne pas en la faveur de Ferrari, et que l’écart est encore relativement grand avec Mercedes.

« Je pense que pour le moment, c’est assez difficile. Ils semblent très, très rapides. » a déclaré Charles Leclerc ce jeudi à Spielberg.

« Ils ont été extrêmement rapides au Paul Ricard, s’ils ne rencontrent pas de problèmes, il est difficile pour nous de les mettre au défi. »

Le Monégasque a terminé troisième au Grand Prix de France dimanche dernier, juste derrière la Mercedes de Valtteri Bottas, qu’il a réussi à mettre sous pression en toute fin de course.

« Il avait beaucoup de problèmes avec le deuxième train de pneus, mais nous ne nous en sommes pas occupés. Je pense que nous avons très bien géré notre course, alors cela montre que tout est encore possible. »

« Nous avons fait de notre mieux avec ce que nous avions, alors nous devrions tous en être heureux. Personnellement, c’était bien de passer un bon week-end. Nous nous sommes battus un peu plus, donc c’était bien, mais nous devons simplement continuer à travailler. »

« L’Autriche est l’un de mes circuits préférés. Je pense que pour la voiture, elle devrait peut-être être mieux ajustée par rapport au Paul Ricard. »

« C’est un circuit assez différent, je suis sûr que nous pourrons avoir un week-end positif. Bien sûr, nous allons travailler dur pour essayer de réduire l’écart avec les gars en avant. »

« Nous nous concentrons sur nous-mêmes pour essayer de faire le meilleur travail possible. Mais pour être honnête, il est assez difficile d’être à leur niveau. »

« Nous sommes tous conscients que l’écart est assez grand, mais nous garderons la foi jusqu’à la fin. Ce sera difficile à rattraper, mais nous n’abandonnerons pas. Pas avant que ce ne soit mathématiquement impossible, nous allons donc tout donner. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

sebastian vettel pilote Ferrari F1

Vettel : « Je suis confiant »

nico hulkenberg renault

Pénalisé sur la grille en Autriche, Nico Hulkenberg est condamné à l’exploit