Max-Verstappen-f1-Charles-Leclerc
JEDDAH, SAUDI ARABIA - MARCH 27: Race winner Max Verstappen of the Netherlands and Oracle Red Bull Racing and Second placed Charles Leclerc of Monaco and Ferrari talk in parc ferme during the F1 Grand Prix of Saudi Arabia at the Jeddah Corniche Circuit on March 27, 2022 in Jeddah, Saudi Arabia. (Photo by Mark Thompson/Getty Images) // Getty Images /
in

Leclerc sera-t-il plus agressif en deuxième partie de saison?

Charles Leclerc admet que sa bataille contre Max Verstappen au championnat du monde pourrait devenir un peu plus intense en deuxième partie d’année si jamais le titre mondial 2022 devait se jouer jusqu’à la fin de la saison.

Depuis le début de la saison, Charles Leclerc et Max Verstappen se battent pour le championnat du monde, mais jusqu’à présent, il n’y a eu aucune friction observée en piste entre les deux hommes, contrairement à ce que l’on a pu voir l’an dernier entre Lewis Hamilton et Max Verstappen. La rivalité entre Leclerc et Verstappen remonte aux années Karting lorsqu’ils étaient encore des enfants, et le pilote Ferrari admet qu’à cette époque leur relation était un peu plus tendue en piste.

“Max et moi étions extrêmement agressifs et c’est pourquoi cela ne s’est pas très bien terminé la plupart du temps. Quand nous étions plus jeunes, c’était un peu plus désordonné et évidemment nous étions encore des enfants. Mais maintenant la relation s’est améliorée et il y a beaucoup de respect.” explique Leclerc à la BBC.

Bien que le respect soit désormais présent entre eux, le Monégasque n’exclut pas que leur bataille devienne un peu plus musclée à l’avenir en fonction de la situation au championnat : “Cela dépend de la situation, de la personne à qui vous faites face, de votre adversaire, jusqu’où est-il prêt à aller ?” insiste Leclerc.

A lire aussi   Officiel : six courses Sprint en F1 en 2023

“Cette année, soit j’avais un gros avantage au championnat et vous n’avez pas vraiment envie de prendre de risques, soit il a un gros avantage au championnat et il ne prendra aucun risque, et je ne suis pas vraiment prêt à prendre tous les risques juste parce que j’ai besoin de rattraper des points.”

“J’ai l’impression que le championnat de l’année dernière [entre Hamilton et Verstappen] était beaucoup plus enclin à voir ce genre de choses parce que c’était si serré jusqu’à la fin. Je m’attends à ce que nous soyons un peu plus comme ça si le championnat était extrêmement serré jusqu’à la fin. Si ce n’est pas terminé, nous pourrions voir ça à la fin de l’année.”

Avant le Grand Prix de Belgique (qui marquera le début de la deuxième partie de saison), Charles Leclerc est deuxième au championnat du monde avec 80 points de retard sur le pilote Red Bull Max Verstappen, alors qu’il ne reste que neuf courses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 commentaires

robert-Shwartzman-Ferrari

Ferrari confirme Shwartzman pour deux séances d’essais libres en 2022

F1 - Aston Martin : "Alonso a un instinct de tueur"

Aston Martin : “Alonso a un instinct de tueur”