la Renault RS19 à Bakou

Les deux pilotes Renault ne sont pas satisfaits de la RS19 à Bakou

Après la première journée de travail à Bakou, les deux pilotes Renault ne sont pas satisfaits du comportement de leur monoplace, notamment en terme d’appuis.

Après les essais libres 2, qui aura été finalement la seule séance d’essais libres de la journée après l’annulation des EL1, les pilotes Renault Daniel Ricciardo et Nico Hulkenberg n’ont pas réussi à décoller du fond de classement.

Respectivement quinzième et dix-septième au terme de cette première journée d’essais libres du Grand Prix d’Azerbaïdjan, les deux pilotes dressent le même constat : Il manque de l’appui sur la RS19.

« C’est dommage que nous n’ayons pas eu autant de temps que prévu aujourd’hui [vendredi], mais c’est pareil pour toutes les équipes après le problème en EL1 et les drapeaux rouges en EL2. » nous explique Nico Hulkenberg, qui a terminé dix-septième.

« La deuxième séance ne s’est pas très bien déroulée. Nous avons eu du mal dans des domaines tels que la mise en température des pneus, les niveaux d’appuis et la stabilité au freinage. Cela nous a compliqué la tâche, mais nous allons réfléchir ensemble afin de trouver des solutions pour demain. »

Une journée saccadée pour Daniel Ricciardo

« C’était une journée un peu saccadée. Lors de la deuxième séance, j’ai eu un tour propre qui avait l’air plutôt bon à ce moment-là. » nous explique le pilote australien, qui a terminé quinzième des EL2.

« Nous avons bloqué les roues sur deux trains de pneus, d’où deux gros plats. Après cela, nous ne pouvions plus continuer. Nous avons des choses à régler d’ici demain, et nous devons notamment faire en sorte que le comportement de la voiture soit meilleur au freinage. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

charles leclerc bakou ferrari

Charles Leclerc est satisfait du rythme de sa Ferrari à Bakou

André Lotterer DS TECHEETAH

EL1 : Lotterer le plus rapide d’une séance marquée par plusieurs incidents