mercedes w10 valtteri bottas

Les hautes températures : talon d’Achille de la Mercedes W10

L’équipe Mercedes a rencontré des difficultés avec le refroidissement de son moteur le week-end dernier en Autriche, obligeant les deux pilotes à lever le pied en course.

Troisième et cinquième à l’arrivée de l’épreuve, le Grand Prix d’Autriche est jusqu’à présent le pire résultat pour Mercedes depuis le début de la saison, puisque l’équipe du constructeur allemand s’est offert la victoire lors des huit premières courses dont cinq doublés consécutifs.

Au Grand Prix d’Autriche, la W10 pilotée par Lewis Hamilton et Valtteri Bottas a souffert des hautes températures, ce qui a obligé l’équipe à jouer la prudence en course, alors qu’Andrew Shovlin admet que les performances globales de la Mercedes n’étaient pas au rendez-vous de tout le week-end.

« C’était bien de voir que Honda a remporté sa première victoire depuis son retour dans le sport; ils ont travaillé si dur pour cela, alors espérons-le, ils pourront profiter du moment présent. » a déclaré Andrew Shovlin, ingénieur en chef chez Mercedes.

« Pour nous, c’était un après-midi incroyablement difficile, nous étions à la limite avec un refroidissement. Nous savions que c’était notre talon d’Achille et la combinaison de la température ambiante et de l’altitude était trop difficile à combattre. »

« Valtteri a fait un bon travail pour monter sur le podium, il devait gérer beaucoup de choses et en course nous avons dû renoncer à beaucoup de performances pour tout refroidir, alors nous sommes heureux qu’il ait eu une récompense. »

« Lewis était dans la même situation que Valtteri avec des températures très élevées et qu’il devait gérer du début à la fin. il a gardé ses pneus en bon état, mais malheureusement, son aileron avant s’est brisé sur le vibreur au virage 10 du tour 27. »

« Nous perdions trop de temps, donc, nous nous arrêtés pour placer un nouvel aileron avant sur sa voiture et chausser des pneus durs. C’était dommage de perdre la place au profit de Vettel. juste à la fin, mais ce n’était qu’une conséquence des question que nous devions nous poser. »

« Les températures ont été au cœur des préoccupations de notre journée, mais nous n’avons pas été particulièrement rapides, même en qualifications. »

« Il ne fait donc aucun doute que nous devons étudier et améliorer quelques domaines. Nous attendons avec impatience Silverstone, la voiture devrait mieux fonctionner là-bas, alors espérons que nous pourrons reprendre le combat à l’avant. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

fernando alonso et stoffel vandoorne

Andreas Seidl n’oublie pas de remercier Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne

max verstappen

Horner : Un Verstappen grandiose