Les petites équipes de F1 vont faire pression pour baisser le plafond budgétaire

2 avril 2020
alfa romeo Raikkonen

Les plus petites équipes de la grille vont faire pression pour que le plafond budgétaire qui entrera en vigueur en 2021 soit revu à la baisse.

Bien que l’introduction des nouvelles réglementations sportives et techniques ait été décalée à 2022, l’introduction d’un plafond budgétaire fixé à 175 millions de dollars se fera l’an prochain en Formule 1.

Cependant, la crise sanitaire qui touche actuellement la planète est venue changer la donne et les petites équipes de la grille vont désormais se battre et faire pression pour que ce plafond budgétaire soit réduit.

Avec la crise du coronavirus, la santé financière des écuries de la grille a été largement ébranlée et, comme d’habitude, les plus petites structures auront bien du mal à survivre privées de revenus en l’absence de courses.

Dans ce contexte si particulier, toutes les équipes de la grille aborderont lundi prochain [6 avril]  lors d’une vidéoconférence cette question épineuse du plafond budgétaire qui, rappelons-le, a été fixé à 175 millions de dollars par saison pour chaque équipe, alors qu’une hausse sera appliquée automatiquement en fonction de l’inflation.

Ce budget plafonné de 175 millions de dollars ne comprend pas les salaires des pilotes, les salaires des cadres, les coûts des moteurs ou encore les dépenses marketing.

Cela veut donc dire que la plupart des équipes, pour ne pas dire toutes, vont devoir serrer les vis et contrôler au plus prés leur budget, quitte à revoir leur stratégie marketing et à stopper certaines embauches dans certains domaines extra-sportif.

Un budget plafonné à 100 millions ?

Il se murmure que les plus petites équipes de la grille souhaiteraient ramener le plafond budgétaire à 100 millions par saison. Red Bull Racing serait prête à accepter une réduction à 135 millions dans le cas où les nouvelles règles seraient reportées à 2023, alors que Mercedes irait dans le sens de l’équipe de Milton Keynes.

Du côté de la Scuderia Ferrari par contre, on prévient déjà que la réduction du plafond budgétaire à 135 millions  ne changera absolument pas la position des plus petites écuries de la grille.

L’équipe de Maranello propose plutôt la mise en place de véritables mesures d’austérité, telles que l’interdiction de monter de nouvelles pièces sur les monoplaces en week-end de Grand Prix une fois celles-ci passées au contrôle technique obligatoire, ce qui réduirait considérablement les coûts.

Quoi qu’il en soit, les petites équipes profiteront de cette crise sanitaire sans précédent pour essayer de « gratter » un maximum et, même si elles n’obtiennent pas satisfaction avec une baisse drastique de la limite budgétaire, elles espèrent au moins pouvoir trouver un point intermédiaire qui pourrait se révéler salvateur pour elles.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.