Les pilotes Alpine fans du retour des bacs à graviers à Imola

esteban Ocon Alpine
Le Français Esteban Ocon dans le paddock de la Formule 1

Comme nous vous l’annoncions cette semaine, le circuit d’Imola a subi quelques modifications par rapport à la dernière édition disputée en 2022, notamment la réduction de certaines zones asphaltées pour agrandir les bacs à graviers dans certains virages.

Concrètement, la zone de dégagement au virage 9 a été complétement supprimée et remplacée par un bac à graviers, tandis que la zone de dégagement en asphalte à la sortie des virages 11, 12 et 13 a été réduite en faveur là aussi de graviers.

Enfin, la sortie de la chicane du virage 14-15 est désormais également un bac à graviers au lieu d’une zone de dégagement goudronnée auparavant.

Lorsque Canal+ lui demande si les changements apportés au circuit d’Imola cette année lui conviennent, le pilote Alpine Esteban Ocon a répondu : « Oui, clairement. »

« On a roulé dans le simulateur et on avait tous les changements, donc c’était un peu une chance de pouvoir bien se préparer comme ça. Ils ont changé aussi les vibreurs, ils ont enlevé les grosses bananes jaunes qui cassaient le dos, qui cassaient les vertèbres des pilotes, donc ça c’est bien. »

« Cela veut aussi dire que l’on va pouvoir monter un peu plus sur les vibreurs, et c’est bien parce que c’est un peu l’ADN d’Imola qui revient. »

« Je me rappelle il y a dix ans maintenant quand on roulait en Formule 3, il y avait cet aspect où l’on pouvait vraiment monter dessus, on voyait beaucoup de choses spectaculaires avec les voiture en l’air, et ça me plait en général. Donc, je suis content de revenir ici pour la première en Europe, et Imola c’est une belle première course pour l’Europe. »

De l’autre côté du garage, Pierre Gasly estime pour sa part que le retour des bacs à graviers règle une bonne fois pour toutes les problèmes de limite de piste : « Pour moi, c’est la course automobile. » a déclaré Gasly au micro de Canal+ ce jeudi à Imola.

« Si on fait une erreur et qu’on sort trop large, on doit être pénalisé. C’est toujours une balance avec ce que la Moto [GP] veut et ce que nous on a besoin en F1. Mais en étant nombriliste pour la Formule 1, pour moi ça règle tous les problèmes, au moins il n’y a pas d’histoires de limites de piste. »

« On a la piste, on l’utilise au maximum et si on va plus large, au moins on est pénalisé directement, et je pense que ça devrait être comme ça plus ou moins partout. »

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.