Restez connectés

GP des Etats-Unis

Les pneus Ultra-Tendres ont la cote au COTA

Publié

le

© DR

Pirelli vient de dévoiler la sélection de pneumatiques de chaque pilote pour le Grand Prix des Etats-Unis qui se déroulera sur le COTA (Circuit Of The Americas)  à Austin du 19 au 21 octobre.

Le manufacturier unique de la Formule 1 a mis à disposition des équipes les pneus Tendres, Super-Tendres et Ultra-Tendres pour le Grand Prix des Etats-Unis, la majorité des pilotes ayant choisi les gommes Ultra-Tendres pour cette édition.

Ce sont les pilotes Williams, Force India et Sauber qui auront à leur disposition le plus de trains de pneus Ultra-Tendres à Austin, tandis les pilotes Mercedes et Ferrari ont opté pour un choix quasi similaire.

Seul Sebastian Vettel se démarque parmi les top teams avec un train de pneus Ultra-Tendres de plus que ses adversaires pour ce week-end.

.
commentaires

GP des Etats-Unis

Force India avait demandé à Ocon de modifier sa cartographie à Austin

Publié

le

Huitième à l’arrivée du Grand Prix des Etats-Unis, Esteban Ocon a finalement été disqualifié pour une consommation de carburant excessive constatée par les commissaires de course à Austin.

Les stewards reprochaient au pilote français d’avoir dépassé la limite de débit de carburant dans le premier tour de course, qui est limitée à 100 kilos par heure et qui est contrôlée par un débitmètre.

Nous avons pu apprendre ce jeudi à Mexico que Force India avait constaté que la voiture du pilote français était en surconsommation dans le premier tour de course à Austin.

L’équipe a alors demandé à Esteban Ocon de régler sa cartographie moteur afin de pouvoir terminer le Grand Prix tout en respectant les 105 kilos autorisés pour toute la course, mais la FIA a tout de même décidé de disqualifier le Français pour avoir dépassé la limite dans le premier tour.

C’est en réalité une simple erreur de calibration qui a causé cette consommation excessive sur la monoplace d’Esteban Ocon à Austin et qui a fait perdre les quatre points associés à sa huitième place à l’arrivée de l’épreuve.

Otmar Szafnauer, le directeur de l’équipe Racing Point Force India, .expliquait la dimanche dernier que les données montraient que la monoplace d’Ocon avait rencontré un afflux d’essence inhabituel, avant que cela ne soit rectifié avant la fin du premier tour.

« Il y a eu un pic de débit, puis un creux, donc, si l’on prend la totalité du tour, c’est neutre. » a déclaré l’Américain.

« Si on prend la totalité du tour il n’y a pas d’infraction, mais cela dépend comment on coupe le tour. C’est la première fois que cela se produit, mais nous n’avons tiré aucun avantage de cette situation. »

Lire

GP des Etats-Unis

La course a Austin a donné des pistes pour améliorer le spectacle en F1

Publié

le

Ross Brawn, le manager sportif de la Formule 1, estime que le Grand Prix des Etats-Unis disputé à Austin le week-end dernier a permis de se rendre compte qu’il existait une autre façon d’améliorer le spectacle en F1.

A Austin, les équipes ont été confrontées au mauvais temps durant la première journée de roulage le vendredi, limitant ainsi la possibilité pour les pilotes d’accumuler des kilomètres sur le circuit texan, et donc, de livrer de précieuses informations à leurs équipes.

Cette chute du nombre d’informations durant la journée de vendredi a obligé les équipes à employer des stratégies complètement différentes en course le dimanche, et c’est justement grâce à cela que le GP des Etats-Unis a été une véritable réussite sur le plan du spectacle selon le Britannique.

« Les trois pilotes sur le podium ont franchi la ligne d’arrivée en moins de trois secondes. » constate Ross Brawn.

« Tous ont eu recours à différentes stratégies, par choix dans le cas de Raikkonen et Hamilton, et par nécessité dans le cas de Max Verstappen, qui a débuté depuis l’avant dernière ligne sur la grille de départ. »

« C’est quelque chose d’inhabituel en Formule 1, discipline dans laquelle le niveau de sophistication en termes de simulation et de stratégies est tellement élevé qu’il n’y a généralement aucune variation, en particulier en ce qui concerne les trois meilleures équipes. »

« Cela est probablement dû au fait qu’aucun d’entre eux n’a pu rouler avec des pneus slicks vendredi sur une piste mouillée durant les trois heures d’essais. »

« Cela signifiait que les équipes disposaient de moins d’informations que d’habitude sur leur plan de base pour la course, donc, la marge d’erreur a augmenté. »

Par conséquent, le manager sportif de la F1 estime que réduire le niveau d’informations que les équipes peuvent collecter pendant les week-ends de course pourrait être l’un des moyens d’améliorer le spectacle en F1.

« Avoir moins d’informations produit-il un meilleur spectacle ? Ce qui est clair, c’est qu’il y a plus d’incertitude et c’est aussi un autre point de débat lors de l’analyse des moyens de rendre notre sport plus excitant du premier au dernier tour, et ce fut le cas à Austin. »

Lire

GP des Etats-Unis

Une usure excessive de ses pneus a empêché Bottas de se défendre contre Vettel

Publié

le

Valtteri Bottas a évoqué l’usure excessive de ses pneus Tendres comme la principale raison pour laquelle il ne pouvait pas défendre sa position face à Sebastian Vettel ce dimanche au Grand Prix des Etats-Unis.

Dans un final palpitant, Lewis Hamilton a poussé Max Verstappen dans ses derniers retranchements ce dimanche et a finalement loupé la seconde place de peu. Son coéquipier chez Mercedes, Valtteri Bottas, a quant à lui lutté contre Sebastian Vettel pour défendre sa quatrième position à quelques tours de l’arrivée.

Mais les pneus Tendres montés sur la W09 du pilote finlandais étaient en fin de vie et à seulement deux tours de l’arrivée, Bottas n’a rien pu faire pour empêcher Sebastian Vettel de passer.

« Je pense que c’était cinq tours de trop pour mes pneus, j’ai dit à l’équipe, peut-être à trois tours de la fin, que mes pneus commençaient soudainement à se détériorer et que je me débattais dans tous les virages avec la traction. » a déclaré le pilote Mercedes.

« J’ai essayé de me défendre, mais il [Vettel] avait de meilleurs pneus et m’a pris plus de cinq secondes en un tour et demi. Donc, c’était vraiment difficile à la fin. »

Bottas a admis avoir été surpris par les difficultés rencontrées avec les gommes Tendres de Pirelli durant le Grand Prix des Etats-Unis.

« Pour moi, les Super-Tendres ont bien fonctionné dés le premier relais et lorsque les autres ont commencé à s’arrêter, je me sentais à l’aise avec mes pneus. »

« Au début, j’ai eu quelques problèmes de surchauffe, mais après, cela s’améliorait et ça allait de mieux en mieux. A mesure que les pneus s’usaient, je pouvais pousser un peu plus, même avec les pneus Ultra-Tendres. »

« De toute évidence, le Tendre allait être une inconnue. Normalement, c’est le meilleur pneu sur une piste assez longue, mais aujourd’hui, cela n’a pas fonctionné pour une raison quelconque. »

Lire

GP des Etats-Unis

Esteban Ocon qualifie sa disqualification de « stupide »

Publié

le

Esteban Ocon a qualifié sa disqualification du Grand Prix des Etats-Unis de « stupide », alors que le pilote français avait terminé la course à la huitième position.

Les commissaires de course du Grand Prix des Etats-Unis ont décidé de disqualifier Ocon en raison d’un débit de carburant trop important dans le premier tour de course ce dimanche à Austin.

Pour le pilote Force India, la raison de sa disqualification est tout simplement stupide : « Pousser toute la course, marquer de gros points et être disqualifié à la fin pour une raison stupide est probablement le pire sentiment que je n’ai jamais eu. » a écrit Ocon sur les réseaux sociaux. « Notre erreur…de toute façon ne pas abandonner à coup sûr. »

Le pilote français a ensuite été rejoint par le pilote Haas, Kevin Magnussen, qui a lui aussi été disqualifié pour une consommation de carburant trop importante à la fin de la course.

Tous ces changements dans le classement final ont permis à Sergio Perez de remonter de deux positions (il termine donc huitième) et à Marcus Ericsson et Brendon Hartley de rentrer dans les points.

Lire

GP des Etats-Unis

L’image du week-end à Austin

Publié

le

Du haut de ses 39 ans, Kimi Raikkonen a enfin renoué avec la victoire ce dimanche à Austin, le pilote Ferrari n’était plus monté sur la plus haute marche d’un podium depuis le Grand Prix d’Australie 2013 avec Lotus.

Le doyen du plateau s’est imposé à Austin au terme des 56 tours de course, décrochant la 21° victoire de sa carrière en Grand Prix.

Le pilote Ferrari quittera la Scuderia à la fin de l’année afin de rejoindre l’équipe Sauber, avec laquelle il a débuté sa carrière en Formule 1 en 2001 avant de rejoindre en 2002 l’équipe McLaren.

Qui oserait dire que le « vieux » Kimi n’est plus en forme ? 39 ans et toutes ses dents le Iceman !

Lire

GP des Etats-Unis

Magnussen et Steiner critiquent les économies de carburant en F1

Publié

le

Disqualifié du Grand Prix des Etats-Unis pour avoir consommé trop de carburant en course, Kevin Magnussen affirme que les économies de carburant gâchent les courses de Formule 1.

Le pilote Haas a dépassé l’allocation de carburant maximale de 105 kilos pendant le Grand Prix des Etats-Unis ce dimanche, ce qui lui a valu une disqualification, alors qu’il avait terminé dans les points à la neuvième place.

A la lutte avec les deux pilotes Force India en course, Magnussen insiste sur le fait que sa voiture était assez rapide pour lui permettre de les doubler en course, mais le Danois a dû lever le pied pour économiser du carburant.

« J’ai dépassé Perez juste après mon arrêt au stand et j’étais plus rapide que Ocon. » explique Magnussen. « Mais je devais économiser tellement de carburant que je ne pouvais pas me permettre de l’attaquer. »

« C’est dommage que nous ayons des économies de carburant en Formule 1 et que nous ne puissions pas attaquer. A la fin de la journée, ce que les fans veulent voir c’est une belle course. »

« Mais nous ne sommes pas en mesure de le faire parce que nous devons économiser du carburant, c’est vraiment décevant. »

Le directeur de l’équipe Haas, Guenther Steiner, s’est fait l’écho des critiques de son pilote Kevin  Magnussen.

« En fin de compte, c’est à nous qu’il incombe de contrôler la quantité de carburant, mais je ne suis toujours pas d’accord avec le fait que la Formule 1 soit soumise à ces règles. » déclare Steiner.

« J’espère que l’année prochaine avec 110 kilos cela va changer, mais nous changeons aussi une autre règle et mettons un plus gros aileron, alors peut-être que ce sera la même chose. Un jour nous aurons un beau spectacle, mais pour l’instant ce n’est pas le cas. »

Lire

Copyright © 2018 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est référencé sur ActuF1.com Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.

11Shares