f1-2022
in

Les premières images d’une F1 de la saison 2022

Ce lundi, nos confrères italiens de LiveGP.it ont dévoilé en exclusivité mondiale les premières images d’une monoplace de Formule 1 de la saison 2022.

A partir de la saison prochaine, une toute nouvelle réglementation sera introduite en F1, ce qui devrait nous offrir des monoplaces bien plus spectaculaires que les actuelles en termes de design.

La monoplace que vous voyez sur les images attachées à cet article est un show car créé spécialement pour révéler au public un exemple de ce à quoi ressembleront les voitures de l’année prochaine en Formule 1.

Avec une aérodynamique simplifiée, les F1 2022 feront la part belle à l’effet de sol, qui permettra enfin aux pilotes de pouvoir rentrer dans le sillage d’une autre voiture sans subir de turbulences, ce qui devrait nous offrir plus de spectacle car plus de dépassements en théorie.

monoposto f1 2022

Visuellement, ces monoplaces 2022 seront plus agressives que les actuelles avec notamment un aileron avant surdimensionné donnant à ces Formule 1 un look résolument plus futuriste, ainsi que la présence à l’avant de profils aérodynamiques qui serviront à dévier les tourbillons et nettoyer le flux d’air vers l’arrière, tandis que les roues 18 pouces viendront également ajouter une touche de modernité (la F1 utilise actuellement des 13 pouces).

A lire aussi   Hamilton "complétement transformé" après son voyage en Afrique

Ce modèle devrait être présenté officiellement au public lors d’une prochaine course (probablement à Silverstone) et devrait même effectuer quelques tours de piste, histoire de pouvoir voir une F1 2022 en action pour la première fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

9 commentaires

  1. Rien à voir, l’effet de sol des F1 des années 80 était dangereux car il n’y avait pas d’ailerons avant sur ces F1. Du coup pas d’appui à l’avant pour recoller la voiture au sol sur une bosse.

  2. Oui je suis d’accord avec deux des commentaires,le premier on revient en arrière avec cette garde au sol :interdit depuis quelques années :!? et avec le dernier commentaire il faut un peu plus de spectacle donc plus de risque pour les pilotes,ne pas laisser le choix à certains purites me convient

  3. Les experts en aérodynamique sont de nouveau de sortie dans les commentaires et nous font l’honneur de nous donner leurs predictions sûrement basées sur la technique du doigt mouillé. Râler au moindre changement mais en même temps se plaindre que ce sont les mêmes équipes qui gagnent depuis des dizaines d’années c’est comme un matérialiste qui se prétend écolo. La f1 et le sport auto en général est un sport en mutation permanente, pourquoi blâmer alors même qu’il faudrait s’en réjouir? Il existe assez de sports figés dans les règles et dans le jeu pour les rageux, faites nous donc le plaisir de laisser cette discipline aux passionnés.

  4. Donc la F1 reviens 40ans en arrière en réintroduisant l’effet sol qui dans les années 80 avait été interdit car jugé trop dangeureux … la F1 est morte à la fin de l’année 1988 lors de la domination de Maclaren Honda . Aucune écurie n’a fait mieux à ce jour ( 15/16 victoires ) . Et depuis il y a toujours 1 écurie qui domine toutes les autres , juste le nom change . La F1 vous avez vu le départ , vous voyez l’arrivée en même temps à quelques exceptions près .

  5. Cela changera rien pour le sillage. Quoiqu’il arrive une voiture dévente la suivante, c’est QFD, surtout avec les même pneus et moteur. Y aura pas plus de dépassement ça fait pas rêver. Formule monotype total et ont vas encore plus se faire chier.
    Voilà, 2022 c’est la mort de notre sport mécanique préféré, triste…. 😔

  6. Plutôt sympathiques ces voitures 2022. Ils auraient pu/du faire un effort sur la livrée, surtout pour un show car. Pas très joli ce rouge/bordeaux/noir. Dans le pire des cas, une livrée full black comme celles utilisés pour les tests hivernaux aurait faire mieux l’affaire, voire pourquoi pas une full stainless steel qui aurait pu avoir plus de gueule.

F1 - Kubica au volant de l'Alfa Romeo ce vendredi au GP de Styrie

Kubica au volant de l’Alfa Romeo ce vendredi au GP de Styrie

F1 - Après la France, Mercedes sait dans quels domaines elle peut s'améliorer

Après la France, Mercedes sait dans quels domaines elle peut s’améliorer