Les progrès de Sauber ont évité une « saison difficile » à Charles Leclerc

Charles Leclerc estime que sa première saison en Formule 1 aurait pu se terminer autrement si Sauber n’avait fait de réels progrès au cours de la saison.

En 2017, l’équipe suisse était au bord de la faillite, mais une restructuration salutaire avec un afflux d’argent frais et l’arrivée à la tête de l’écurie de Frederic Vasseur ont fournit à Sauber des bases saines pour débuter la saison 2018.

Alors que l’équipe semblait avoir du mal à se lancer lors des premières courses de la saison, les progrès sont finalement très vite arrivés, permettant au jeune débutant Charles Leclerc de démontrer ses talents et de renforcer sa motivation pour rejoindre l’équipe Ferrari en 2019.

Mais le pilote monégasque sait très bien que tout aurait pu mal tourner pour lui et pour Sauber.

« Je pense que la saison aurait pu être très difficile mentalement si la voiture et moi-même avions maintenu le niveau affiché en début d’année. » a déclaré Leclerc.

« Pour moi, les choses sont devenues beaucoup plus intéressantes une fois que nous avons commencé à faire évoluer la voiture et moi-même en tant que pilote. »

« Lutter pour marquer des points, entre autres choses, cela m’a donné beaucoup de motivation. Mais je pense que si avions été dans une position semblable à celle que nous avions lors des premières courses de l’année, la motivation n’aurait pas été là. » conclut le désormais pilote Ferrari.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Williams aurait bien voulu garder Sergey Sirotkin en 2019

moteur-honda-f1-toro-rosso

Les accidents en 2018 ont coûté 2.3 millions d’euros à Toro Rosso